Haute-Garonne : un cas de Covid-19 dans une crèche malgré le strict protocole mis en place par la direction

Publié le

Un cas de contamination au Covid-19 a été détecté parmi le personnel de la crèche "La Soleillade" à Vigoulet-Auzil (31). L'établissement au sud-est de Toulouse qui accueille 20 enfants, restera fermé jusqu'au 11 septembre.

La rentrée est quelque peu perturbée à la crèche de Vigoulet-Auzil (31) gérée par la Communauté de Communes du Sicoval. Un cas de Covid-19 a été confirmé ce lundi chez l'un des sept agents, les vingt enfants privés de garderie et les parents chargés de se débrouiller pour prendre en charge leurs bambins. 
Tous les personnels sont mis en quatorzaine jusqu'au 11 septembre prochain. La crèche n'ouvrira donc ses portes qu'à partir du lundi 14 septembre.

Un protocole sanitaire rigoureux

Un agent de la crèche collective et halte-garderie a déclaré lundi 31 août au matin la positivité d'un test au Covid-19.
Aussitôt la procédure d'alerte a été enclenchée et la liste des agents en contact avec la personne communiquée à l'ARS Occitanie (Agence Régionale de Santé).
Contactée par téléphone, la directrice Politique Petite Enfance du Sicoval, Magali Cunnac assure respecter un protocole plus strict que celui imposé par le ministère de la Santé et des Solidarités.
A titre d'exemple, le guide ministériel pour les établissements d'accueil des jeunes enfants réactualisé ce 30 août, ne préconise pas le port du masque pendant le temps d'accueil des enfants, après le départ des familles.
"Nous on va au-delà des recommandations, confie la directrice, on garde le masque chirurgical en présence des enfants toute la journée et on le change toutes les 4 heures, au moins les enfants ont été protégés."

Une contamination pendant le déjeuner

La contamination au Covid-19 s'est faite lors du temps de repas des agents. Malgré la distanciation entre les personnels, il a fallu un simple croisement au micro-ondes ou à l'évier pour que le toutes les personnes en contact avec la personne malade deviennent à risque.   

Le Dr Nicolas Roux est Médecin référent à la Veille Sanitaire pour l'ARS Occitanie.
"Les personnels qui ont partagé leur repas avec la personne malade peuvent potentiellement développer la maladie et doivent à ce titre, être mis en quatorzaine." 

Cependant le médecin se veut rassurant à l'adresse des familles, la professionnelle a porté ses équipements de protection pendant son temps de travail, les enfants et leurs parents ne sont donc pas directement concernés par cette mesure.

L'ARS rappelle l'importance de ne relâcher l'attention sur les mesures barrières.
Il faut continuer à se protéger pour réussir à vivre avec le Covid, maladie toujours très active parmi les populations.

Les parents mis devant le fait accompli

Parents et familles ont été avertis dès le mardi matin d'une possible mise en quatorzaine de l'ensemble du personnel de la crèche. Le mardi soir, la directrice a téléphoné à chacun pour signaler la décision de l'ARS de la mise en quatorzaine du personnel jusqu'au vendredi 11 septembre. Faute d'agents de remplacement disponibles, la collectivité a décidé la fermeture de la crèche. Une décision tardive qui n'a pas permis aux familles de prévoir un autre mode de garde dès le lendemain.

Magali Cunnac, directrice du service petite enfance au Sicoval, précise que s'ils le souhaitent, les parents ont la possibilité de se retourner vers les services de garde à domicile ou auprès des relais d'assistantes maternelles.