Haute-Garonne : la forêt de Bouconne classée espace naturel sensible

Une grande partie de la forêt de Bouconne vient d'être classée espace naturel sensible par le Conseil départemental de la Haute-Garonne. Un moyen de préserver sa biodiversité.
Un sentier dans la forêt de Bouconne
Un sentier dans la forêt de Bouconne © E.Coorevits / FTV
La délibération a été prise à l'unanimité lors de la session du 21 juillet 2020 du conseil départemental de la Haute-Garonne. 1 854 hectares de la forêt de Bouconne, au nord-ouest de Toulouse, viennent d'être classés espace naturel sensible (ENS). 

Un espace naturel sensible, qu'est-ce que c'est ?

Gérés par les départements depuis la loi du 18 juillet 1985, les espaces naturels sensibles ont pour objectif de protéger les paysages et les milieux naturels et de les aménager pour accueillir du public.
Un espace naturel peut être qualifié de sensible s’il réunit les caractéristiques suivantes :

La plus grande partie de la forêt de Bouconne est désormais protégée

Une toute petite partie de la forêt de Bouconne avait déjà été classée espace naturel sensible en janvier 2018. Lors de l'acte I du plan de transition écologique du département, un ilôt boisé de 55,99 hectares, géré par le syndicat mixte, avait été classé ENS.
Pour le conseil départemental de la Haute-Garonne, la crise sanitaire liée au COVID-19 a montré "la nécessité de mettre fin à la destruction de la biodiversité face à une société fragilisée par la mondialisation" et "l’importance de rétablir toutes les réserves de biodiversité locale et de les donner à voir pour retrouver un lien perdu avec la nature qui nous entoure et privilégier l’éducation à l’environnement". Dans son acte II, il acte le classement de 291 parcelles de la forêt appartenant à l'Office national des forêts (ONF) soient 1854,54 hectares. Désormais, un peu plus de 1911 hectares sont classés, sur les 2 800 que compte la forêt. Les autres, environ 888 hectares, appartiennent soit à des communes, soit à des propriétaires privés.

La forêt de Bouconne, grand réservoir de biodiversité

Très fréquentée, entourée de territoires qui s'urbanisent énormément, la forêt de Bouconne accueille de nombreuses espèces protégées.
Un panneau montrant aux visiteurs la faune présente en forêt de Bouconne.
Un panneau montrant aux visiteurs la faune présente en forêt de Bouconne. © E.Coorevits / FTV
Son intérêt écologique repose sur la présence de milieux divers : des zones humides, des bois, des landes, des mares...
Elle est déjà reconnue comme Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) et bénéficie du statut de forêt de protection.
Les inventaires et les suivis réalisés par les associations de protection de la nature et l'ONF entre 2011 et 2019, ont permis de recenser  sur le massif : 

Le poumon vert des Toulousains

2 800 hectares. C'est tout ce qui reste aujourd"hui du massif forestier de Bouconne, une immense zone boisée dont le défrichement a commencé au Moyen âge et a duré jusqu'au XVIIème siècle. 
Situé à la fois sur les départements du Gers et de la Haute-Garonne, il s'étend sur 11 Km de long et 2 Km de large. Et avec ses sentiers de VTT, ses sentiers de randonnée et sa base de loisirs, c'est le poumon vert de l'agglomération toulousaine.

Et maintenant ?

Le classement en espace naturel sensible marque le début d'une longue procédure. Place maintenant à un inventaire de la faune et de la flore qui va durer environ un an. Ensuite, les actions particulières à mettre en oeuvre pour protéger le site seront décidées en concertation avec tous les acteurs du terrain. Un plan de gestion du site sera ensuite élaboré et un budget décidé pour le financer.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement forêt nature écologie politique