• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Haute-Garonne : forte reprise des transactions immobilières à des prix en légère baisse

En un an, le volume des transactions immobilières dans le neuf a progressé de 30% en Haute-Garonne / © MaxPPP
En un an, le volume des transactions immobilières dans le neuf a progressé de 30% en Haute-Garonne / © MaxPPP

L'évolution du marché de l'immobilier en Haute-Garonne depuis un an, de décembre 2014 à novembre 2015, est marquée par une forte reprise des transactions qui s'accompagne d'une légère baisse des prix, selon une étude rendue publique mardi par la Chambre des Notaires.

Par VA.

DES PRIX EN LEGERE BAISSE :


En un an, l'évolution du prix médian baisse :

  • de 0,7% pour les appartements anciens en Haute-Garonne (-1,2% en Midi-Pyrénées et -1,8% en France hors IDF)
  • de -1% pour les maisons anciennes (+1,3% en Midi-Pyrénées et +0,3% en France hors IDF)
  • de -3,4% sur les terrains à bâtir (+3,3% en Midi-Pyrénées et + 1,2% en France hors IDF)

UNE FORTE PROGRESSION DES TRANSACTIONS :


Le volume des transactions réalisé est en nette augmentation, de 5,1 % pour les ventes dans l’ancien, et de 30 % dans le neuf.
Le neuf bénéficie de l’effet de la loi PINEL pour les investisseurs. quant aux transactions dans l’ancien, elles sont soutenues par le maintien à des taux très bas des prêts bancaires, la stabilité des prix et un report des placements des particuliers, vers l’immobilier. L'absence de performance des placements bancaires actuels semble bien profiter à l’immobilier.

Malgré la progression du nombre de vente les prix sont restés stables (- 0,4 % sur TOULOUSE).

TOULOUSE reste toujours, avec un prix de 2.500,00 € le mètre carré en moyenne, une grande ville à prix abordable.

La ville rose se situe au 6ème rang national derrière BORDEAUX (3ème), à 3.060,00 le mètre carré en moyenne, et à égalité de prix avec MONTPELLIER (2.530,00 € le mètre carré en moyenne).

Les quartiers Saint-Etienne, Carmes, Saint-Georges, Capitole, demeurent irrémédiablement les plus chers entre 3.700,00 € et 3.900,00 € le mètre carré en moyenne. Le quartier Saint-Cyprien, après deux années de ralentissement des prix, est celui qui, ces derniers mois, a conservé la plus forte progression (+ 17,00 %) à 3.610,00 € le mètre carré en moyenne, confirmant ainsi son statut de quartier de faubourg le plus cher. Le quartier des Minimes marque le pas.

On remarque également une hausse sensible dans les quartiers Compans, Saint-Agne, et les Argoulets, qui pourtant n’ont pas de points communs.
 

MAISONS ANCIENNES :


L'année 2015 se caractérise par une reprise des volumes de vente (+6,1%), comparables aux volumes réalisés en 2011 et cette tendance semble se confirmer pour les premiers mois de 2016.

Pour le département de la Haute Garonne, les prix médians en légère baisse de 1% à 227.700 € connaissent des disparités importantes: TOULOUSE et la première couronne approchent ou dépassent le prix de 300.000 € alors que des secteurs plus éloignés se situent sous la barre des 150.000 €.

Les qualités intrinsèques des biens sont aussi des éléments importants dans la fixation du prix : des biens présentant des diagnostics techniques faisant apparaitre de nombreuses anomalies ou des contrôles d'assainissement individuels non conformes, subissent inévitablement une forte correction en matière de prix. Au vu de l'activité de ces dernières semaines, ce marché semble bien orienté.


PROFIL DES ACQUEREURS :

  • Age : plus d’une vente sur deux dans l’ancien concernent des acquéreurs âgés de moins de 40 ans. A contrario, 60 % des ventes dans le neuf concerne des personnes âgées de plus de 40 ans. 1 % des maisons sont achetées par des personnes âgées de moins de 30 ans. 44 % des terrains à bâtir sont destinés à des accédants à la propriété âgés de 30 à 40 ans. Le marché reste jeune et dynamique.
  • Catégorie socio-professionnelle : la sur-représentation des professions intermédiaires et des cadres supérieurs, soit ¾ des acquéreurs, reste une tendance forte du marché local


CONCLUSION :

Selon la Chambre des Notaires, la forte augmentation des transactions se confirme en ce début d’année. L'évolution des prix devrait suivre. "Elle est à prévoir sur la base de cette tendance, de 3 à 5 %".

Voir l'évolution immobilière en Haute-Garonne en graphiques (source : société Min Not pour la Chambre des Notaires) : 

 

Sur le même sujet

Tour de France : la 16e étape Nîmes-Nîmes

Les + Lus