Haute-Garonne : le maire de Saubens agressé par des gens du voyage, 2 personnes en garde à vue

Le maire de Saubens a porté plainte à la gendarmerie de Muret / © Sylvain Duchampt - France 3 Occitanie
Le maire de Saubens a porté plainte à la gendarmerie de Muret / © Sylvain Duchampt - France 3 Occitanie

Le maire de Saubens a été agressé par des membres de la communauté des gens du voyage alors qu'il essayait de les empêcher d'accéder à un terrain inondable sur sa commune ce dimanche après-midi. Il a porté plainte. Deux hommes sont en garde à vue.

Par Christine Ravier

Jean-Marc Bergia, le maire de Saubens, s'est interposé ce dimanche après-midi alors que des membres de la communauté des gens du voyage essayaient de faire entrer leurs caravanes sur un terrain de sa commune. 

Les gens du voyage avaient pour habitude de s'installer sur ce terrain que la mairie a décidé de fermer cette année car il est situé en zone inondable. Des fossés ont été creusés pour en interdire l'accès. Pourtant ce dimanche après-midi, des gens du voyage sont arrivés avec une benne, explique le maire.
 

Plaqué au sol


Ils ont remblayé partiellement le fossé dans le but de faire passer une trentaine de caravanes. Jean-Marc Bergia dit s'être alors couché par terre pour les empêcher de passer, le dialogue n'ayant pu être établi.

"J'ai eu une grosse frayeur" confie-t-il en expliquant qu'il a été traîné sur plusieurs mètres, puis plaqué au sol et dépossédé violemment de son portable. L'objectif étant qu'il ne puisse prévenir les forces de l'ordre, précise-t-il.
 
Témoignage du maire de Saubens.

 

Deux hommes en garde à vue


La gendarmerie de Muret est intervenue. Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Une troisième a reçu une amende pour avoir tenté de reboucher le fossé pour accéder au terrain.

Le maire a porté plainte et va faire constater ses blessures, même si elles apparaissent superficielles. Quant au convoi de caravanes, il s'est installé sur le terrain en question.

 

Sur le même sujet

Les + Lus