Haute-Garonne : des questions après la mort d'un détenu de 20 ans à la prison de Seysses près de Toulouse

Publié le Mis à jour le

Les pompiers sont intervenus dans la nuit de samedi à dimanche à la prison de Seysses en Haute-Garonne pour secourir un détenu âgé de 21ans. Mais il n'ont pu sauver le jeune homme qui s'est pendu. 

Un détenu s'est suicidé à la prison de Seysses dans la nuit de samedi 5 à dimanche 6 décembre. Le jeune homme était âgé de 21 ans. Les pompiers appelés au secours n'ont pu le ranimer. L'administration pénitentiaire a confirmé le décès sans donner plus de précision.

Selon le procureur de la République adjoint, Alix-Marie Cabot-Chaumeton, le détenu né le 8 décembre 1999 à Toulouse, a bien été retrouvé mort par pendaison dans la nuit du 5 au 6 décembre 2020.
"Il exécutait trois peines d'emprisonnement pour un total de 18 mois pour des faits de refus d'obtempérer, rébellion, défaut d'assurance, vol en réunion et violences par conjoint en récidive". Le jeune homme était libérable le 3 septembre 2021.
"Les circonstances de la découverte du corps et l'autopsie excluent toute intervention d'un tiers, il était seul dans sa cellule."

Les circonstances de la découverte du corps et l'autopsie excluent toute intervention d'un tiers, il était seul dans sa cellule.

Les détenus mettent en cause cette version des faits sur les réseaux sociaux, expliquant que l'homme était placé là en raison de la découverte de cannabis dans sa cellule. D'après eux, il ne présentait pas de signe de dépression ni même de déprime et il devait sortir dans 6 mois. 

L'enquête se poursuit, elle est confiée à la gendarmerie de SEYSSES.