Histoire : l'enquête se poursuit pour retrouver le dernier fusillé du bois de la Reulle près de Toulouse

Un groupe d’historiens amateurs enquête depuis 14 ans pour identifier les 15 fusillés du bois de la Reulle. Jusqu’à aujourd’hui 14 résistants ont été identifiés. La publication d'un nouveau livre leur permettra peut-être d’obtenir de l’aide dans cette quête de vérité.
monument en hommage aux fusillés du bois de la Reulle
monument en hommage aux fusillés du bois de la Reulle © Hélène Jacques/FTV
C’est une véritable enquête policière à laquelle se livre un groupe d’historiens amateurs. Depuis 2006, ils tentent d’identifier les fusillés du bois de la Reulle. Le 27 juin 1944, 16 résistants sont extraits de la prison Saint-Michel à Toulouse par des SS de la division DAS REICH. Ils sont conduits au bois de la Reulle à Castelmaurou. Sur place, les SS leur commandent de creuser chacun un trou. Les résistants creusent leur propre tombe avant d’être fusillés. L’un d’entre eux parviendra à s’enfuir.

Une enquête pour identifier les fusillés

En 2006, Georges Muratet, habitant de Castelmaurou et passionné d’histoire, décide de se lancer dans une quête : identifier tous les fusillés du bois de Reulle.

10 fusillés sont identifiés dès 1944. Georges Muratet décide d’enquêter pour mettre un nom sur les 5 autres fusillés. Petit à petit un groupe d’amateurs d’histoire se crée. Ils sont une vingtaine venus d’Occitanie, de Belgique, d’Allemagne et des Etats-Unis. 

Avec le concours du Tribunal de grande instance de Toulouse et de l’institut médico légal de Strasbourg, ils obtiennent les autorisations pour prélever des échantillons d’ADN sur les corps enterrés dans le cimetière de Castelmaurou. Aprés de nombreux appels à témoins, des recherches dans les archives, ils parviennent au fil du temps à contacter des familles potentielles. Les comparaisons d’ADN fonctionnent. En 2017, soit 11 ans après le début de l’enquête le « Groupe de recherche Castelmaurou-Gragnague » parvient à identifier 14 fusillés. 

En 2017, le groupe d’historiens amateurs sort un livre, « La Mémoire en bandoulière ». Dans cet ouvrage sont racontés l’histoire des fusillés et la quête pour les identifier. 
plaque en hommage aux fusillés du bois de la Reulle
plaque en hommage aux fusillés du bois de la Reulle © Hélène Jacques/FTV

Un dernier fusillé à identifier

Georges Muratet et ses compagnons ne souhaitent pas s’arrêter là. Il leur faut absolument identifier le dernier fusillé. 
« On a décidé de réactualiser notre livre. Dès aujourd’hui il est possible de se procurer notre nouvel ouvrage sur internet « Les fusillés du bois de la Reulle » l’objectif est de pouvoir entretenir la mémoire, et surtout obtenir de l’aide des lecteurs. »

Dans cet ouvrage, on apprend que le dernier inconnu avait sur lui 3 mouchoirs avec des initiales L et M. Il portait un pyjama sous son pantalon. De faibles indices. Mais Georges Muratet garde l’espoir d’identifier l’ensemble des fusillés du bois de la Reulle. 

Voici la liste des fusillés :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture seconde guerre mondiale