Hospitalisation de l'enseignante, gréviste de la faim, qui a obtenu gain de cause

Publié le Mis à jour le

Il y a des victoires difficiles. Celles-ci le sont particulièrement. Épuisée, au vingt-sixième jour de grève de la faim, l'enseignante est hospitalisée. Peu avant le rectorat venait de l'informer sur sa possible réintégration au collège Belfontaine 


Laure Betbeder, qui campait devant le rectorat de l'académie de Toulouse, vient d'être évacuée par le SAMU après 26 jours de grève de la faim.
Affaiblie, victime de plusieurs malaises depuis ces derniers jours, le médecin a préféré évacuer Laure vers 16 heures, en direction de l'hôpital Joseph Ducuing. Sa mère qui l'avait rejoint dans cette grève de la faim il y a 11 jours, a elle aussi été évacuée vers l'hôpital.

Finalement après plus de 26 jours de bras de fer avec le rectorat, le conflit entre l'administration et les 6 enseignants faisant l'objet de mutations dans l'intérêt du service est en passe de se terminer.
Les dossiers administratifs des 6 enseignants ont été blanchis de toutes sanctions.
Laure Betbeder pourra réintégrer son établissement, le collège Belfontaine.
Les 5 autres enseignants vont être mutés (3 avaient demandé des mutations avant le conflit et sont affectés dans l'établissement de leur souhait ou tout près, les deux autres resteront à Toulouse ou sa banlieue).

A l'origine du conflit, une grève de trois semaines l'hiver dernier pour demander des moyens supplémentaires pour le collège Belfontaine, situé en REP+, un conflit qui avait dégénéré en conflit avec le principal du collège Belfontaine et le rectorat.