Huit étudiantes toulousaines au secours de la grotte de Lascaux

Une des magnifiques fresques de la grotte de Lascaux. / © MaxPPP
Une des magnifiques fresques de la grotte de Lascaux. / © MaxPPP

Huit étudiantes de l'Insa (Institut national des sciences appliquées) de Toulouse travailleront tout l'été pour trouver un traitement contre les champignons colorés qui altèrent les fresques de la célèbre grotte de Lascaux. 

Par Marie Martin

C'est une équipe exclusivement féminine qui va plancher tout l'été, pour la sauvegarde du patrimoine...
Huit étudiantes de l'Insa (Institut national des sciences appliquées) de Toulouse s'attelent au difficile problème de l'éradication des champignons colorés qui masquent les peintures de la grotte de Lascaux, en Dordogne.

L'idée : modifier une bactérie déjà naturellement présente dans la grotte afin qu'elle agisse comme un cocktail d'antifongiques. 

Pour cela, ces jeunes femmes vont travailler exclusivement en laboratoire, pas question d'aller dans la grotte, même si les scientifiques de Lascaux semblent intéressés par le projet. 

Celui-ci, baptisé Paléotilis, va durer jusqu'à la mi-septembre. Les étudiantes de l'Insa le présenteront fin octobre au prestigieux concours mondial de biologie de synthèse de Boston, dans le Massachusetts (USA). 


Sur le même sujet

Hérault : l'Abre sans fin, une nouvelle librairie indépendante dans l'arrière pays

Les + Lus