"Il manque 100 000 euros dans les caisses", Railcoop la première coopérative ferroviaire d'Europe est menacée de liquidation judiciaire

La société Railcoop basée à Figeac dans le Lot est au bord de la liquidation judiciaire. La coopérative ferroviaire, qui voulait faire rouler des trains entre Bordeaux et Lyon, cherche des solutions. Décision la semaine prochaine.

La coopérative ferroviaire Railcoop réussira-t-elle à éviter la liquidation judiciaire ? Une assemblée générale des sociétaires se tient ce samedi. La coopérative lotoise a besoin de fond pour sauver son projet.

Le spectre de la liquidation

C'est urgent. Railcoop a besoin de fond pour survivre. La première coopérative ferroviaire d'Europe est en grande difficulté financière. La société voulait lever 500.000 euros fin septembre pour verser les salaires et payer les factures de ses fournisseurs : "Elle n'a réuni que 383.500 euros", a précisé son PDG Nicolas Debaisieux.

Une assemblée générale avec les sociétaires se tient ce samedi pour décider de l'avenir de la coopérative lotoise : "Nous étudions tous les moyens possibles pour déclencher un redressement judiciaire plutôt qu'une liquidation", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Railcoop. "La décision sera prise la semaine prochaine".

Une ligne de voyageurs en projet

Créée en 2019 Railcoop s'est fixé pour objectif de développer une offre de transports, adaptée aux besoins de tous. Elle regroupe citoyens, cheminots, entreprises et collectivités autour de cette mission. Au total 14 500 sociétaires.

Railcoop exploitait des trains de marchandises depuis novembre 2021 et envisageait de créer son premier service voyageur, en faisant rouler prochainement des trains sur l'Axe Bordeaux-Limoges-Lyon. L'entreprise, basée dans le Lot à Figeac avait même déjà obtenu des créneaux de circulation de SNCF Réseau pour assurer, à partir du 15 décembre 2024 un aller-retour quotidien entre Bordeaux et Lyon et de quoi se lancer sur Limoges-Lyon à l'été 2024.

Plus de 100 000 euros à trouver

Mais le transport de fret a coûté très cher à Railcoop. Le service était réalisé à perte. La coopérative s'est donc résolue à arrêter son activité fret au printemps pour se concentrer sur la nouvelle ligne de transports de voyageurs.

Réuni lundi 2 octobre, le conseil d'administration de Railcoop a constaté "qu'il serait sûrement nécessaire d'ouvrir une procédure collective devant le tribunal de commerce compte tenu de la situation financière". Il manque à ce jour plus de 100 000 euros dans les caisses.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité