• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Il menace de “faire un carton dans une école” le jour de la pré-rentrée

Aux abords du domicile de l'intéressé à Pechbonnieu / © E. Wat / France 3
Aux abords du domicile de l'intéressé à Pechbonnieu / © E. Wat / France 3

Un homme qui avait appelé la gendarmerie en menaçant de "faire un carton dans une école" ce lundi veille de rentrée scolaire a été identifié. Retranché chez lui, durant toute l'après midi, à Pechbonnieu au nord de Toulouse, il a été interpellé sans violence par les gendarmes.

Par Fabrice Valery

Un homme qui avait appelé la gendarmerie lundi matin en menaçant de "faire un carton dans une école" a été interpellé par les gendarmes vers 18h30. Il s'était retranché à son domicile de Pechbonnieu dans le nord de la métropole toulousaine durant plusieurs heures.

Dans l'après-midi, des informations contradictoires faisait état de son interpellation, mais les gendarmes ont confirmé qu'ils négociaient toujours la reddition vers 17 heures d'un homme jugé déséquilibré et connu pour des troubles psychiatriques. Selon ses voisins, cet homme de 50 ans vivait seul. Il possédait un fusil ce qui explique toutes les précautions et la prudence manifestées toute l'après-midi par les forces de l'ordre qui avaient bouclé le périmètre autour de sa résidence.
Il s'est finalement rendu sans aucune violence.

L'homme avait appelé la gendarmerie de Castelginest, au nord de Toulouse, et plusieurs établissements scolaires avaient été placés sous surveillance policière, en ce jour de pré-rentrée où les enseignants ont regagné les classes. La rectrice d'académie de Toulouse, Hélène Bernard, qui était en train de visiter le lycée Urbain-Vitry de Toulouse, a été confinée pendant quelques minutes dans les locaux de l'établissement, par mesure de précaution. 

Sur le même sujet

Infos routes à la frontière espagnole sur l'A9

Les + Lus