Immobilier en Haute-Garonne : pas encore d'effet Covid mais la vente de logements neufs en chute libre

Net recul des ventes immobilières dans le neuf à Toulouse et maintien, voire augmentation, de l'ancien... La chambre des notaires de Haute-Garonne publie ce mardi des chiffres contrastés sur l'impact de la crise liée au Covid-19.

Logements à Toulouse (Haute-Garonne).
Logements à Toulouse (Haute-Garonne). © AFP
Quelles conséquences a la crise du Covid sur le marché immobilier. La chambre des notaires de Haute-Garonne donne les premières tendances et dresse le profil type de l’acheteur : principalement des cadres supérieurs (35%). La plupart (76%) est originaire de Haute-Garonne. Le tiers d'entre eux a entre 30 et 39 ans.C’est une baisse considérable : - 22% de vente dans le domaine des logements neufs. Le logement ancien lui se maintient et se trouve même renforcé avec une hausse de 5,8 % . Seules les ventes de maisons anciennes s'avèrent stables puisqu'elles plafonnent au même taux que l'an dernier.
 
Vendre en gagnant de l'argent, c'est encore possible, malgré la crise économique liée au coronavirus. Sur le plan des prix, l'évolution des indices est en tous cas favorable à l'ancien en Haute-Garonne, avec une hausse de près de 9% des appartements et de 6,7% des maisons. Cette hausse est même supérieure à la moyenne nationale en province. 
 
Les appartements anciens se vendent en moyenne 2570 € le m2 à Toulouse. L'augmentation est de 5,6% par rapport à 2019. Ce chiffre place la préfecture de Haute-Garonne au 7e rang des villes françaises de plus de 150.000 habitants.
 
Pour ce qui concerne les maisons anciennes, le prix de vente médian en Haute-Garonne est de 247.000 €, en augmentation de 4,7% par rapport à 2019. Dans les départements voisins, pour une maison ancienne dans la moyenne, il faut compter 156.000 € dans le Tarn-et-Garonne, 140.300 € dans le Gers ou encore 140.000 € dans les Hautes-Pyrénées.

L'Ariège reste là aussi le plus département le plus abordable avec un prix moyen de 109.600 €.Pour ce qui concerne le neuf, en Haute-Garonne, le prix médian est de 4030€ le m2 en moyenne. L'évolution par rapport à l'année dernière est légèrement positive mais elle plafonne à +1,4%, sachant qu'à Toulouse, les logements neuf ont baissé de 50% par rapport au 1er semestre 2019. 


Les ventes annuelles font toujours la part belle, comme dans l'ancien, aux appartements de 2 et 3 pièces qui sont les plus prisés des acheteurs. Elles représentent respectivement 44 et 42% des ventes en 2020.

Le prix de vente des terrains à bâtir connaît une légère érosion en Haute-Garonne avec une baisse de 1,1% et un prix de vente médian à 84.000 €. Le département se détache ainsi nettement de ses voisins qui oscillent entre 37.000 € environ en Ariège et 55.000 dans le Gers. 

Les professionnels s'attendent à une forte répercussion de la crise économique durant le premier semestre 2021. C'est à ce moment que la récession qui touche le secteur aéronautique devrait se faire sentir.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier économie