Incendies en Gironde. "Des murs de flammes d'une dizaine de mètres de haut", témoignage édifiant de pompier envoyé en renfort

Publié le
Écrit par Aude Henry avec Régis Guillon

Cela fait dix jours que des feux de forêt ravagent la Gironde. Des milliers de pompiers se relaient pour maitriser les incendies et venir en aide aux sinistrés. Parmi eux : des renforts venus de Toulouse. Témoignage.

À peine revenus de Gironde, les voilà repartis. Ce vendredi 22 juillet 2022, une douzaine de sapeurs-pompiers de Haute-Garonne ont quitté Toulouse en tout début de matinée pour assurer la relève dans la lutte contre les immenses incendies qui ont ravagé le département de Nouvelle-Aquitaine. Certains de ces soldats du feu ont déjà effectué plusieurs rotations.

Face à "des murs de flammes"

Parmi la douzaine de sapeurs-pompiers qui composent la colonne partie de Toulouse, la capitaine Marion Guerive. C'est la deuxième fois, en moins d'une semaine, qu'elle prend la route de la Gironde pour prêter main forte à tous ceux qui luttent contre les mégafeux et viennent en aide à la population.

Elle nous raconte ce dimanche 17 juillet, lorsqu'elle est arrivée sur place pour sa première mission de renfort. D'abord, le panache de fumée visible dès la sortie de l'autoroute, "qui nous a donné un ordre d'idée du désastre." Et puis...

On était confronté à des murs de flammes de plusieurs dizaines de mètres de haut, qui progressaient très rapidement avec des vents qui changeaient de direction très régulièrement.

Cpt Marion Guerive, sapeur-pompier professionnel SDIS 31

Pour elle, le terme de mégafeux n'est pas galvaudé. "C'est la première fois que j'étais confrontée à ce type de sinistre d'une telle étendue." Les renforts sont immédiatement engagés. "Notre mission principale, en tant que groupe feu urbain, c'était de défendre les habitations, de protéger les maisons des flammes." Une mission sans relâche.

3 jours de combat, 1 à 2h de repos

Vu la complexité de la situation et l'ampleur de la mission, les groupes envoyés en renfort rentrent au bout de 3 jours. "Ces relèves sont assez fréquentes car c'est une mission qui est intense", raconte la capitaine Guerive.

On travaille nuit et jour, sans repos. Du moins, 1 ou 2 heures pas plus au petit jour. Les organismes sont poussés à bout, on arrive à nos limites physiques et on a besoin d'être relevé pour être pleinement efficace sur le terrain.

Partis le dimanche de Toulouse, les sapeurs-pompiers sont rentrés de Gironde en milieu de semaine, après 3 jours et 3 nuits d’un combat sans relâche contre les flammes. Nouvel aller-retour ce vendredi 22 juillet, essentiellement pour venir en aide aux sinistrés. Les incendies ne progressent plus à la Teste-de-Buch et à Landiras. Et les personnes évacuées sont de retour.

La colonne de renfort feu de forêt d'Occitanie est composée de sapeurs-pompiers de Haute-Garonne, du Gers, du Tarn et Tarn-et-Garonne. Au total, 2000 soldats du feu ont été mobilisés d'un peu partout en France.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité