Incendies en Grèce : les photos impressionnantes prises de l'Espace par les satellites européens Sentinel

Publié le
Écrit par Emmanuelle Gayet
Des milliers d’hectares sont partis en fumée sur l’île d’Eubée, en Grèce - août 2021.
Des milliers d’hectares sont partis en fumée sur l’île d’Eubée, en Grèce - août 2021. © Capture d'écran

Les incendies que subit la Grèce depuis une semaine sont catastrophiques. Les images des satellites de surveillance européen Sentinel en attestent. Des milliers d'hectares de terre brûlée et de personnes évacuées, notamment sur l'île d'Eubée et un immense nuage de fumée vu de l'Espace.

La Grèce brûle. Depuis huit jours plus de 500 incendies se sont déclarés sur le l'ensemble du territoire. La canicule qui sévit sur le pays est considérée comme responsable de ces feux. Deux personnes sont mortes, on compte des dizaines de blessés.

Sur l’île d’Eubée, à 200 kilomètres d’Athènes, la situation est particulièrement catastrophique. 49.700 hectares sont déjà partis en fumée, selon le Système européen d'information sur les feux de forêts (EFFIS), en quelques jours d'incendie. De très nombreuses habitations ont été détruites par les flammes. Des milliers de personnes ont dû quitter leur domicile parmi lesquelles 3.000 personnes obligées d'évacuer l’île par la mer.

Les satellites Sentinel 2 et 3 du programme Copernicus surveillent l'évolution de la situation

La situation sur terre va à une vitesse folle. C'est ce que l'on peut observer des clichés rassemblés en animation sur lesquels ont voit l'évolution de la situation sur l'île d'Eubée entre le 3 et le 8 août.

Autre cliché montrant que le feu s'est propagé des deux côtés de l'île.

La fumée qui résulte des ces centaines d'hectares de végétation partis en fumée est omniprésente. Une grande partie du territoire est sous un épais de nuage qui ne s'évacue pas.

Le programme Copernicus au service de la gestion des catastrophes naturelles

Copernicus est un programme de l'Union européenne. Son objectif collecter et restituer des données de qualité actualisées sur l'état de la Terre. Sa coordination est assurée par la Commission européenne en partenariat avec l'Agence spatiale européenne, les membres de l'Union européenne et les agences de l'Union européenne telles que l'Agence européenne pour l'environnement ou l'Agence européenne pour la sécurité maritime.
Les informations et les images recueillies sont utiles pour la gestion de la sécurité maritime, le suivi des catastrophes (incendies, tremblements de terre...).

Mais aussi pour l'agriculture notamment en permettant d'anticiper les récoltes et en améliorant la gestion de notre environnement. Les data recueillies et analysées permettent de mesurer et suivre les effets du changement climatique. Cela est possible par la mise en place d'un réseau de satellites d'observation de la Terre appelés Sentinel (8 au total). Ces derniers lancés entre 1988 et 2020 gèrent les données selon 6 thèmes : le sol, les océans, le traitement des urgences, l'atmosphère, la sécurité et le changement climatique.

Une partie des instruments de ces satellites, des capteurs capables d'effectuer des prises d'images sur une largeur de 290 km, ont été conçus par l'antenne l'ESA à Toulouse.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.