Incendies en série : une nouvelle antenne relais brûlée cette nuit près de Toulouse

Dans la nuit de jeudi à vendredi une antenne-relais a été incendiée à Pechbusque près de Toulouse. Les incendies d'antennes-relais se sont multipliés à Toulouse ces dernières mois, entraînant l'ouverture d'une enquête.
Les enquêteurs de la section de recherche de gendarmerie de Toulouse étaient encore sur le lieu de l'incendie de l'antenne-relais, jeudi soir.
Les enquêteurs de la section de recherche de gendarmerie de Toulouse étaient encore sur le lieu de l'incendie de l'antenne-relais, jeudi soir. © Pascale Lagorce - FTV

L'incendie s'est déclaré vers 23 heures jeudi soir. A Pechbusque, une antenne relais a pris feu, loin des habitations. Malgré la proximité d'une ligne à haute tension, les pompiers ont pu intervenir pour maîtriser l'incendie. 7 soldats du feu de la caserne de Ramonville ont été mobilisés sur l'intervention.

Contacté par téléphone, l'attaché de presse d'Orange Midi-Pyrénées Sébastien Audra explique que les perturbations réseau ont été limitées, une solution provisoire ayant été trouvé par l'optimisation d'une antenne située à proximité.

S'ils n'ont pas encore été chiffrés, les dégats pour l'opérateur, propriétaire de l'antenne relai de Pechbusque, sont importants. "Ce sont des équipements assez onéreux" explique Sébastien Audra. "Malgré le contexte de post-crise sanitaire qui nous impose de prioriser nos interventions, nous faisons le maximum pour réparer les dommages." 

Une enquête en cours après une série d'incendies

Depuis plusieurs mois, les incendies d'antennes-relais se sont multipliés dans la région toulousaine. Après deux incendies de ce type dans le quartier des Sept Deniers à Toulouse début mai, une autre antenne relais a aussi été incendiée à Flourens en Haute-Garonne la semaine dernière. Des faits, qui ont amené à l'ouverture d'une enquête par le Parquet.

De son côté, Orange, opérateur propriétaire des 2 antennes-relais des Sept-Deniers et de celle de Pechbusque utilise aussi les autres antennes incendiées. "On déplore ces actes de malveillance et on porte plainte lorsqu'il est avéré que ces actes sont bien du vandalisme", commente Sébastien Audra. 3 plaintes ont déjà été déposées pour 3 incendies d'antenne-relais.

Un blog anarchiste revendique

Un blog anarchiste a revendiqué un précédent incendie, évoquant dans un article "un nouveau niveau de contrôle" que "les citoyens" acceptent, et abordant l'antenne relais comme le lien permettant aux citoyens de se divertir et de faire du télétravail. Une vie que l'auteur qualifie de "pathétique", avant d'insulter les membres de la "civilisation".

Ces incendies en série se multiplient partout en France, en Isère ou dans la Drôme. Les enquêteurs, privilégiant la piste de l'ultra-gauche, un vaste coup de filet a entraîné l'arrestation de 18 personnes du milieu anarcho-libertaire, selon nos confrères du Figaro, sur la Drôme, l'Essone, les Hauts-de-Seine, le Vaucluse et la Haute-Garonne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers téléphonie économie