Innovation pour motards : la première climatisation réversible sur 2 roues lancée à Toulouse

Publié le
Écrit par Julien Leroy .

Conduire une moto offre des sensations incroyables. Mais pas facile de pratiquer en plein hiver ou de supporter la combinaison lors d’une canicule. Après 3 ans de recherche, une start-up de Toulouse lance la première climatisation réversible pour les motards. Une innovation mondiale.

Concevoir un système de climatisation et de chauffage pour les… motos. C’est l’idée qu’a eue David Stas, fondateur de Chill Ride, lors d’une balade en moto en juin 2018. Ce jour-là, il étouffe sous sa combinaison de protection et frôle le drame dans un accident de la route.

Je constate alors que trop de motards roulent encore en t-shirt à cause de la chaleur, qui est une véritable souffrance et mettent leur vie en danger en étant sous-équipés et par conséquent sous protégés.

David Stas

fondateur de Chill Ride

Ingénieur en génie mécanique, le Toulousain de 25 ans cherche alors, à concevoir un système efficace afin que la chaleur ou la fraîcheur ne soient plus des contraintes.

Après 3 ans de R&D, David Stas et son équipe commercialisent depuis août 2022, la première climatisation réversible pour deux-roues.



Un gilet et un module de climatisation

Le concept fonctionne avec un gilet thermorégulé. "Il est composé d'un réseau de tubes hydrauliques dans lequel circule un liquide à température contrôlée qui va rafraîchir ou réchauffer le corps" explique David Stas.

L’habit est relié à un "module de climatisation, installé sous le top case de la moto, qui gère le chauffage et le refroidissement du liquide avant de l'envoyer dans le gilet".

L’ensemble se contrôle avec une télécommande fixée sur le guidon de la moto. En cas de chute, le gilet se désolidarise du module afin que le pilote ne reste pas attaché à la moto.

La climatisation permet de se rafraîchir l'été jusqu'à 18°C et de se réchauffer l'hiver avec une température allant jusqu'à 38°C

David Stas

Comptez 1190 € pour acquérir cette innovation mondiale.

Assemblé à Toulouse

L’objectif de la start-up est de fabriquer localement puis d’attaquer le marché européen et américain. "À part les composants électroniques, le produit est assemblé dans nos locaux" précise l'inventeur. 

Pour produire à grand échelle, Chill Ride prévoit de construire une usine d’ici avril 2023 dans l’agglomération toulousaine. En attendant, une pré-série de 30 exemplaires a déjà été vendue en quelques semaines. À court terme, la jeune pousse envisage d'en vendre 1000 d’ici un an.

 

Toulouse, « La Silicon Valley » du motard

Au fil des années, la ville rose est devenue la capitale de start-up dédiées aux motos.

Depuis 2016, les Toulousains de Liberty Rider cartonne avec une application capable de détecter un accident à moto et de prévenir les secours. Ils ont également conçu le premier gant connecté des deux-roues en 2018. 

Autre exemple avec la start-up EyeLights basée à Labège (Haute-Garonne). Elle développe un accessoire unique qui permet d’afficher cartes, appels et musiques directement sur la visière du casque. Plus de 10 000 exemplaires ont déjà été vendus.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité