Jets de projectiles et intervention de la police place Saint-Pierre à Toulouse, le soir de la réouverture des bars

Des centaines de personnes se sont rassemblées place Saint-Pierre et sur les quais de la Garonne à Toulouse le soir de la réouverture de bars dans la nuit du 2 au 3 juin. Les forces de l'ordre qui sont intervenues ont été prises à partie et une femme a été blessée.

Quelques heures plus tôt, la place Saint-Pierre s'était réveillée après trois mois de fermeture des bars.
Quelques heures plus tôt, la place Saint-Pierre s'était réveillée après trois mois de fermeture des bars. © Karen Cassuto / FTV
La place Saint-Pierre à Toulouse est connue pour rassembler les jeunes fêtards le soir. Le jour de la réouverture des bars, le 2 juin, ils étaient nombreux à boire un verre en terrasse pour l'occasion. Mais le soir venu, la police municipale a dû intervenir. Des centaines de personnes s'étaient rassemblées, en partie alcoolisées, improvisant une séance de danse sur les escaliers de la place dans un mouvement de foule post-confinement. 
 

Intervention de la police nationale


A 2h20 la vidéo surveillance "a constaté un mouvement de foule soudain suite à un probable usage de bombe lacrymogène entre personnes présentes" indique la mairie. Une équipe de la "police municipale a été envoyée pour lui porter assistance". En descendant les marches, les agents on rapidement été pris à partie.

La première équipe ne parvenant pas à maîtriser la foule, des policiers municipaux et nationaux sont arrivés en renfort à 02h26, vingt-six minutes après la fermeture des bars qui venaient à peine de rouvrir. Les forces de l'ordre parlent d'individus "peu coopératifs" et plutôt "hostiles". Des projectiles ont été jetés à destination des policiers, qui ont fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser la foule.

La foule s'est dispersée aux alentours de 02h45, les agents sont restés sur place jusqu'à 3h15. Aucun blessé n'est à déplorer du côté des forces de l'ordre. Pour rappel, être en état d'ivresse sur la voie publique est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 1 500 euros.
 

Une blessée et un interpellé


Une femme blessée à la tête (plaie saignante) par une bouteille en verre s'est dirigée vers les policiers. Elle a été prise en charge par les secours. L'auteur de ce lancement de projectile a été identifié, interpellé et transporté au commissariat. 
 
Si de tels évènements sont récurrents place Saint-Pierre, il est en revanche important de rappeler que les rassemblements de plus de 10 personnes sont toujours interdits. Le déconfinement et la réouverture des bars ne signifient en rien que le coronavirus a disparu.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité alcool
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter