Journée des droits des femmes : quatre élues d'Occitanie main dans la main pour plus de parité en politique

Quatre femmes politiques, de tous bords, ont créé en Occitanie, une antenne du réseau "Elles aussi" qui milite pour la parité en politique et dans les instances dirigeantes. L'association a vocation à encourager et développer la présence des femmes dans les décisions locales. 

Le réseau associatif "Elles aussi" milite pour la parité en politique depuis 1992.
Le réseau associatif "Elles aussi" milite pour la parité en politique depuis 1992. © JEGAT MAXIME/MaxPPP

"On a quatre idées différentes de la politique mais on avance toutes main dans la main" Catherine Rocco est vice-présidente à Nîmes Métropole. A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars, elle vient de fonder une antenne du réseau "Elles aussi" avec trois autres femmes élues d'Occitanie.

Caroline Antonio est 1ère adjointe à la mairie de Giroussens dans le Tarn, Bernadette Guery est conseillère municipale à Blagnac en Haute-Garonne et Christine Rachet-Maka, conseillère municipale à Saint-Clément-de-Rivière dans l'Hérault.

Les mêmes valeurs

Ces femmes se sont rencontrées il y a quatre ans pendant une formation commune. Caroline Antonio raconte :

On a tout de suite senti que l'on avait les mêmes valeurs malgré nos différences de point de vue politique. Désormais, créer cette antenne de "Elles aussi" est devenue une évidence.

L'objectif de ce réseau associatif est de créer du lien entre les élues expérimentées et les "novices". Et plus généralement de donner envie aux femmes de s'engager en politique sans s'autocensurer.

L'amitié en politique est assez rare pour le signaler. Ces quatre femmes se disent liées par "une aventure politique commune".

Tout reste à reconstruire. On veut surtout attirer de jeunes femmes.

Bernadette Gery, conseillère municipale à Blagnac

Pas assez de femmes en politique

Caroline Antonio est première adjointe "sans étiquette" de la commune de Giroussens. Elle est aussi la référente de élueslocales.fr pour le Tarn. Une structure de formation qui aide les élues dans leurs parcours politiques, toutes tendances confondues.

A titre d'exemple : 16 % seulement des maires tarnais sont des femmes. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Notamment dans les intercommunalités qui fonctionnent non par l’élection mais un fléchage à partir des conseils municipaux. Souvent, pour les petites communes, c’est le maire et donc un homme.

Des actions concrètes

Tout au long de l'année 2021, ces femmes ont l'intention de faire évoluer les débats sur la parité concernant les communes de moins de 1000 habitants, les intercommunalités et les postes décisionnaires.

Notre mission sera aussi de solliciter les parlementaires.

Caroline Antonio

Le réseau "Elles aussi" a été fondée en 1992 par six associations féminines. Il n'avait pas encore de représentantes en Occitanie. C'est chose faite désormais. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique vie associative société journée internationale des droits de la femme femmes