Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) pour la sécurité de l’aviation civile a ouvert une enquête suite au déclenchement d'une procédure d'urgence concernant un avion d'Air France, samedi 11 mai 2024 alors que l'appareil devait atterrir à Toulouse en Haute-Garonne. L'appareil transportait les joueurs de rugby du Stade Français.


Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) pour la sécurité de l’aviation civile a ouvert une enquête pour déterminer les causes d'une "anomalie sur l'indicateur de position du train d'atterrissage" concernant l'arrivée d'un vol d'Air France à l'aéroport de Toulouse-Blagnac en Haute-Garonne le samedi 11 mai 2024. Quatre enquêteurs ont été dépêchés sur place, ce dimanche 12 mai 2024, comme l'indique le service sur son compte X. 

À bord de cet appareil, figuraient 53 passagers, les joueurs et le staff du Stade Français venus pour disputer la rencontre de rugby contre le Stade Toulousain, le dimanche 12 mai. 

Leur avion, un Embraer 170, a rencontré de grosses difficultés pour atterrir. « Le pilote a détecté une anomalie lors de la sortie du train d’atterrissage, au moment du verrouillage », explique le service communication de la gendarmerie nationale, à nos confrères d'Actu.fr Il a dû déclarer une situation d'urgence en activant le code 7700. 

L'appareil a refait un tour dans le ciel avant de procéder à un atterrissage d'urgence sur la piste de l'aéroport Toulouse-Blagnac, dont le trajet est retracé sur le compte X de Flight radar.

 « Les joueurs du Stade Français ont pu sortir de l’appareil, accompagnés des services de gendarmerie de l’aéroport », détaillent les gendarmes. Un trajet plein de turbulences qui n'a pas porté chance aux rugbymen parisiens, battus le lendemain 49 à 18 par les Rouge et Noir.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité