"On retombe 100 ans en arrière" : des passionnés s'envolent sur les traces d'une célèbre ligne aérienne

Plusieurs équipages ont pris un départ pas comme les autres depuis l'aéroport de Toulouse (Haute-Garonne) jeudi 9 mai. Ils s'envolent vers Tarfaya au Maroc et suivent les traces du célèbre Aéropostale, une ligne aérienne qui a permis de distribuer du courrier aux quatre coins du monde au début du 20e siècle. Une aventure remplie de symboles et d'émotion.

Reproduire le trajet de l'historique Aéropostale. C'est le projet engagé pour la 3e année consécutive par des membres de l'Envol des pionniers et de la fondation de Saint-Exupéry pour la jeunesse à Toulouse (Haute-Garonne). Depuis jeudi 9 mai, ils sont dans les airs direction Tarfaya au sud du Maroc, sur les traces de cette historique ligne aérienne. 

Un projet fou dans les années 1920

Cette ligne voit le jour en 1918 lorsque Pierre-Georges Latécoère a pour ambition de transporter le courrier de Toulouse jusqu'en Amérique du Sud. L'année suivante, son projet aboutit : un vol Toulouse-Rabat est réalisé avec succès après 28 heures de vol. C'est le début d'une longue aventure qui va desservir, en courriers, les villes de Dakar (Sénégal) ou encore Buenos Aires en 1928. 

C'est ce que perpétuent les membres de ces équipages. Avant le départ, France 3 Occitanie a suivi les derniers préparatifs et l'ultime briefing mercredi. "On rappelle les contraintes comme celle de ne pas survoler les zones militaires" résume Clémentine Roques, pilote d'équipage.

Pour elle, cette traversée 100 ans plus tard est "une chance incroyable, une opportunité en or". "On va à des endroits mythiques. À l'époque, on apportait le courrier à des endroits impensables. Cela a une symbolique très forte" savoure-t-elle. 

"On va voir en vol ce qu'ils voyaient dans le désert à l'époque"

Les équipages ne volent pas les mains vides : ils transportent du courrier et des fournitures scolaires dans des sacs typiques de l'époque. Ce sont des collégiens de Bessières (Haute-Garonne) qui ont préparé ce matériel pour les offrir aux enfants de Tarfaya. 

Parmi les organisateurs, Christophe Chaffardon est responsable éducation et sciences à l'Envol des pionniers. Cette 3e édition "est toute particulière" selon lui car 2024 est l'année des 80 ans de la disparition de Saint-Exupéry. "L'Aéropostale, c'était relier les gens entre eux. C'est ce qu'on continue à faire aujourd'hui avec ce rallye" poursuit-il.

"Tous les gens ici sont passionnés par cette histoire, par tous ces personnages qui nous ont faits rêver. On va repartir sur leurs traces et voir en vol ce qu'ils voyaient dans le désert à l'époque" salive-t-il. Les paysages ont peu évolué depuis le siècle dernier. 

Passage par Alicante et Agadir

Certains pilotes s'alignent sur ce rallye pour la 2e année consécutive. C'est le cas de Daniel Perroud, un aviateur suisse. "C'est un rêve de gosse" répète celui qui a vécu un "instant magique" en débarquant à Tarfaya l'année dernière.

"On se dit : ça y est, on y est, on est retombé 100 ans en arrière. J'en ai encore les frissons, on pleurait à l'arrivée. Quand on voyait les enfants courir vers notre avion, c'était des moments de bonheur intenses. Je me demandais ce qu'on avait fait pour mériter autant de gratitude" narre-t-il. 

Les équipages ont fait escale à Alicante, puis Agadir avant d'arriver à Tarfaya demain. Le retour à Toulouse est prévu le 18 mai, avec des souvenirs plein la tête. 

Avec Pascale Felix

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité