L'Espagne laissera entrer toutes les personnes vaccinées en provenance du monde entier dès le 7 juin

Toutes les personnes vaccinées du monde pourront entrer sur le territoire espagnol à partir du 7 juin, a indiqué le chef du gouvernement Pedro Sanchez. Les Britanniques pourront, quant à eux, se rendre librement en Espagne dès lundi 24 mai.

L'Espagne rouvre ses portes à toutes les personnes vaccinées à partir du 7 juin 2021
L'Espagne rouvre ses portes à toutes les personnes vaccinées à partir du 7 juin 2021 © MaxPPP / Jean-Luc Flémal

L’Espagne laissera entrer sur son territoire à partir du 7 juin « toutes les personnes vaccinées » contre le covid-19, quel que soit leur pays d’origine, a annoncé ce vendredi le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez.

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez anticipe légèrement sur l'accord européen, voté jeudi 20 mai, validant le "passeport vert" ou "certificat sanitaire européen" qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain.

L'exception Britannique : pas de restrictions

Les britanniques pourront, quant à eux, se présenter sur le sol espagnol "sans restriction, sans exigence et sans contrôle sanitaires". Il semblerait donc que les touristes britanniques ne seront pas contraints de présenter un test PCR négatif à leur arrivée en Espagne comme c’est le cas pour tous les voyageurs arrivant dans le pays.

"Jusqu'à présent, seuls les voyages considérés comme « essentiels » leur étaient permis", a indiqué M. Sanchez au cours d’une intervention lors du salon international du tourisme Fitur.

L'Espagne compte en effet sur le retour des touristes britanniques notamment. Il est à noter qu'ils représentent, numériquement parlant, la première nation à choisir l'Espagne comme destination de tourisme. 18 millions de touristes britanniques s'y sont rendus en 2019.

 Néanmoins, l’Espagne fait toujours partie à ce jour des pays considérés comme "à risque" par Londres, qui exige de ses ressortissants d’effectuer une quarantaine à leur retour ainsi qu’un test PCR.

Dix pays hors-UE concernés

Cette levée de restrictions concerne au total dix pays hors-Union européenne dont les résidents n’avaient jusqu’ici le droit de venir en Espagne que pour des voyages essentiels. C'est par exemple le cas de l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Israël, la Chine ou encore le Japon.

L’Espagne, qui était la deuxième destination touristique au monde après la France avant la pandémie de Covid-19, espère attirer en 2021 environ 45 millions de touristes étrangers, c'est à dire 50% de moins qu'avant le début de l'épidémie.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie tourisme économie espagne international covid-19 santé société vaccins - covid-19