Cet article date de plus de 6 ans

L'étonnante rencontre entre l'artiste-graffeur toulousain 100Taur et les frères dominicains

A l'occasion des 800 ans de l'ordre des Dominicains, fondé à Toulouse, les frères ont demandé à Nicolas Giraud, alias 100Taur, artiste multi-facettes et graffeur reconnu, de réaliser une fresque de 100 mètres carrés sur un mur extérieur du couvent dans le quartier Rangueil à Toulouse. 
100Taur et une partie des frères dominicains de Toulouse
100Taur et une partie des frères dominicains de Toulouse © 100Taur via Instagram
C'est une photo surprenante, presque drôle (voir ci-dessus) : on y voit l'artiste toulousain 100Taur bras croisés, comme à son habitude le visage caché par masque et lunettes, entouré de plusieurs frères dominicains du couvent de Toulouse armés chacun de rouleaux, pinceaux et bombes de peinture. Ils posent tous au pied de l'immense fresque (100 mètres carrés) réalisée par le peintre-graffeur à l'occasion des 800 ans de l'ordre créé à Toulouse par Saint-Dominique

Cette photo symbolise la rencontre entre deux mondes qui se côtoient peu : celui d'un ordre religieux et celui d'un artiste qui a créé un monde fantastique (parfois effrayant). Nous avions d'ailleurs publié en novembre dernier un portrait de Nicolas Giraud, alias 100Taur, qui y racontait son parcours et ses sources d'inspiration, bien souvent la nature. Un artiste loin des stéréotypes sur les graffeurs. Et prêt à toutes les rencontres artistiques. Ce travail avec les dominicains en est encore la preuve. 

Durant une semaine, 100Taur a donc graffé un immense portrait de Saint-Dominique sur le mur extérieur d'un bâtiment du couvent des Dominicains, installé dans le quartier Rangueil à Toulouse. Et voici le résultat : 
© Butterflyartnews

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture religion société art