L'étrange séjour à Toulouse début 2015 du jihadiste Fabien Clain, la voix française de Daech

Selon le Journal du dimanche, Fabien Clain, la voix française de Daech, n'était pas en Syrie début 2015, comme le croyaient les services de renseignements, mais à Toulouse, où il aurait acheté le matériel qui lui a permis de revendiquer les attentats de Paris du 13 novembre.

Dans son édition du dimanche 10 avril 2016, le Journal du Dimanche révèle que l'homme qui a revendiqué au nom de Daech le 13 novembre depuis la Syrie les attentats de Paris a été reconnu début 2015 à Toulouse, juste après les attentats contre Charlie Hebdo et l'hyper Cacher.

Fabien Clain aurait séjourné à Toulouse entre le 21 janvier et le 7 février 2015. Il y aurait acheté au magasinde hi-fi "Music Action" du matériel d'enregistrement de haute qualité qui lui aurait permis de diffuser son message de revendication des attentats de Paris. La trace de son passage, retrouvée dans le fichier clients du magasin, permet de dresser la liste du matériel acheté : un casque audio professionnel, un appareil permettant de transformer les voix, une carte son, un micro et des enceintes de studio. Un véritable "home studio" pour un montant de 3557 euros.

Condamné cinq ans de prison en 2009 pour son implication dans la filière toulousaine d'Artigat, mentor de Mohamed Merah, Fabien Clain, Réunionnais d'origine, âgé de 38 ans, ayant grandi dans l'Orne et venu s'installer à Toulouse, est supposé, selon les services de renseignement, avoir quitté la France pour la Syrie en janvier 2014, avec femme, enfants, frère et proches. 

C'est l'un des hommes les plus recherchés au monde. Le juge d'instruction du dossier Merah a déploré devant les familles de victimes de n'avoir pu l'interroger. Selon nos confrères du JDD, Fabien Clain n'était donc pas en Syrie, mais à Toulouse, où il a donc "fait ses emplettes. Sans encombre. Moins d'un mois seulement après les attentats de Charlie et de l'Hyper Cacher."

En vidéo, le reportage de François Ollier :

Il fait partie des hommes les plus recherchés au mode, mais cela n'empêche pas Fabien Clain de se déplacer en toute impunité. Il aurait été vu en janvier 2015 à Toulouse selon des informations révélées par le Journal du Dimanche