• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'IRB demande un rapport complet après le KO de Florian Fritz

Florian Fritz sorti sur blessure / © Pascal Pavani / AFP
Florian Fritz sorti sur blessure / © Pascal Pavani / AFP

Près de 10 jours après le KO du joueur du Stade Toulousain Florian Fritz au cours d'un match de barrage du Top 14 contre le Racing Metro, fait toujours parler. L'International Rugby Board (IRB) demande officiellement des comptes. 

Par Karine Deroche et Laurence Boffet

La nouvelle est tombée sous la forme d'un simple tweet. Brett Gosper, le directeur général de l'International Rugby Board (IRB) indique que l'IRB et La Fédération Française de Rugby (FFR) ont demandé un rapport complet après le KO du joueur du Stade Toulousain, Florian Fritz lors du match contre le Racing-Metro le 9 mai dernier.
 / © twitter
/ © twitter

L'IRB veut savoir pourquoi le protocole commotion qu'il a mis en place et qui s'applique en France depuis 2012 n'a pas été respecté lors de ce match. Ce jour-là, le centre toulousain avait été victime d'un KO après un choc avec un joueur du Racing. Le visage ensanglanté et visiblement sonné, il avait quitté le terrain avant de reprendre son poste, sous la pression de son manager Guy Noves, semble-t-il.

Les précisions de Bernard Lapasset

Joint par France 3 Midi-Pyrénées, Bernard Lapasset, le président de l'IRB, précise ce dimanche soir que cette demande d'explications est la suite logique de la procédure. Il indique avoir pris contact avec Pierre Camou, le président de la Fédération Française de Rugby tout de suite après le KO du joueur : "Pierre Camou a fait le nécessaire immédiatement. On attend maintenant le rapport médical".
Pour Bernard Lapasset, ce tweet est un élément de communication rapide. "Brett tweete beaucoup, c'est une façon de légitimer la procédure. Il n'y a pas de pression sur la Fédération, ni sur Fritz ni sur quiconque. On va chercher à savoir ce qui s'est précisément passé".

Selon le président de l'IRB, de premiers éléments lui sont déjà parvenus sur cette affaire. Difficile en revanche de dire quelles en seront les suites car "dans le règlement de l'IRB, il n'y a pas de sanction médicale prévue mais on essaie de faire en sorte que le respect de la santé du joueur s'applique".

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus