• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La CGT perd sa représentativité chez Airbus à Toulouse, FO en hausse

En 2013, Airbus bat ses records de ventes et de livraisons. / © MaxPPP
En 2013, Airbus bat ses records de ventes et de livraisons. / © MaxPPP

Force Ouvrière, déjà majoritaire dans les usines Airbus en France, a fortement progressé aux élections professionnelles tandis que la CGT a perdu sa représentativité à Toulouse en tombant sous la barre des 10%, a-t-on appris de sources syndicales.

Par VH avec AFP

Les résultats des élections professionnelles au comité d'établissement d'Airbus à Toulouse, le plus important, selon les informations recueillies auprès de FO et de la CGT.
  • FO passe de 45,6% en 2010 à 57,4% des voix sur 11.600 votants (pour 15.000 inscrits environ) 
  • La CFE-CGC a recueilli plus de 40% des voix chez les cadres  et a totalisé 21,75% des voix en moyenne, en hausse d'environ 1,5 point.
Toutes les autres organisations reculent.
  • La CFTC a préservé sa représentativité de justesse avec 10,5% des voix contre environ 17% quatre ans auparavant.
  • La CFDT avait déjà perdu sa représentativité à Toulouse en 2010 et a encore reculé pour tomber à 3,6%.
  • La CGT tombe à 6,7%
Les tendances ont été les mêmes jeudi à Saint-Nazaire et à Nantes

La CGT est la grande victime de ces élections. Alors que le syndicat avait recueilli 10,3% des voix en 2010 à Toulouse, il est tombé à 6,7% et perd donc la possibilité de faire participer un représentant syndical aux réunions du CE et de négocier dans l'établissement. Au total des trois établissements de la société Airbus Sas Operations, la CGT pourrait cependant sauver de justesse sa représentativité pour participer aux négociations collectives au niveau de la société. 

Le délégué syndical central de la CGT  Xavier Petrachi, a expliqué ce revers en déclarant: "C'est peut-être le signe d'un repli sur soi des salariés d'Airbus désireux e garder leur statut, et la conjoncture n'est pas non plus favorable à notre syndicat qui a fait beaucoup pour faire élire François Hollande". "L'affaire Thierry Lepaon a aussi brouillé notre message et nos valeurs de solidarité", a également estimé M. Petrachi, évoquant la mise en cause en interne du secrétaire général de la CGT pour des dépenses et indemnités jugées "scandaleuses" par nombre de militants et de cadres.

M. Petrachi a appelé "à titre personnel" au départ de M. Lepaon en twittant  


La fédération FO de la métallurgie a remercié de son côté "les salariés qui ont apporté leurs suffrages à FO afin de continuer à défendre, par le biais de la politique contractuelle et conventionnelle, les emplois les conditions de travail et une bonne politique salariale".

Sur le même sujet

Sète et les Morello : une histoire de famille

Les + Lus