• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La Chine prête à investir 1 milliard d'euros pour les entreprises de Midi-Pyrénées

De nombreux partenariats ont été signés jeudi à Toulouse au cours de la visite du premier ministre chinois, accompagné de Manuel Valls, le premier ministre français. / © REMY GABALDA / AFP
De nombreux partenariats ont été signés jeudi à Toulouse au cours de la visite du premier ministre chinois, accompagné de Manuel Valls, le premier ministre français. / © REMY GABALDA / AFP

Dans le cadre de la visite du premier Ministre chinois à Toulouse, une convention a été signée entre la chambre de commerce et d'industrie (CCI) et la banque chinoise ICBC. 1 milliard d'euros sur 5 ans sera mis à disposition des entreprises de la région pour qu'elles s'internationalisent.

Par Laurence Boffet

"Je suis quasiment sûr que c'est une première mondiale !" Alain Di Crescenzo, le président de la CCI de Toulouse ne cache pas son enthousiasme après la signature de cette convention en marge de la visite du premier ministre chinois à Toulouse. Un partenariat d'un genre nouveau qui va unir la CCI et la banque chinoise ICBC. Celle-ci va investir 1 milliard d'euros sur 5 ans pour développer les relations commerciales entre les entreprises de Midi-Pyrénées et la Chine.

Vendre Midi-Pyrénées en Chine

"Nous avons un marché colossal en face de nous" explique Alain Di Crescenzo, "si nous avons des éléments discriminants par rapport à l'offre locale ou à la compétition mondiale, c'est à dire l'excellence, au bon prix avec la bonne qualité de service, alors on peut s'exporter en Chine". La CCI de Toulouse va donc se charger de repérer les entreprises de la région susceptibles de s'exporter vers le marché chinois. C'est elle qui instruira les dossiers et les proposera aux financiers chinois. Espace, aéronautique, agro-alimentaire... Tous les secteurs sont concernés. 

Une convention qui s'appuie sur l'aéroport de Toulouse-Blagnac et ses investisseurs chinois. L'aéroport va jouer un rôle de "facilitateur" en travaillant à l'ouverture de lignes aériennes vers la Chine pour faciliter les marchés des entreprises locales.
 

Une visite fructueuse en France

Dans le cadre de la visite à Toulouse des deux premiers ministres, plusieurs accords ont été signés par ailleurs entre entreprises françaises et chinoises, pour un cumulé d'environ 3,5 milliards d'euros.
Airbus a signé un accord de coopération qui prévoit le développement d'un centre d'aménagement des cabines de l'A330 dans l'usine d'Airbus assemblant et aménageant déjà des A320 dans la ville chinoise de Tianjin. 
L'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent a quant à lui signé deux contrats avec les opérateurs chinois China Mobile et China Unicom, pour l'installation de réseaux "cloud" dynamiques, leur permettant d'offrir un accès très haut débit à bas coût. Ces contrats portent sur un an et représentent un montant total de 1,176 milliard d'euros. 
Les deux Premier ministres, Li Keqiang et Manuel Valls, ont également signé une déclaration conjointe exprimant la volonté des deux pays de mieux coopérer sur des marchés tiers, en Afrique et en Asie notamment.

Sur le même sujet

reportage observatrice ligue droit de l'homme arrêtée montpellier

Les + Lus