• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La Cimade décore la Préfecture de la Haute-Garonne pour dénoncer sa politique d'expulsion des familles

Le prix "Maman, j'ai raté l'avion" remis à le Préfecture de la Haute-Garonne par la CIMADE. / © E Wat / France 3 Midi-Pyrénées
Le prix "Maman, j'ai raté l'avion" remis à le Préfecture de la Haute-Garonne par la CIMADE. / © E Wat / France 3 Midi-Pyrénées

La Cimade a organisé ce mardi matin une cérémonie de "Charter Awards" devant la Préfecture de la Haute-Garonne. Elle a lui a décerné un prix pour "récompenser" ses pratiques en matière d'expulsion et de separation de familles sans-papier. 

Par Laurence Boffet

La Cimade, association d'aide aux réfugiés et aux migrants, a choisi de pointer ce mardi partout en France la politique de la France en matière d'enfermement et d'expulsion d'étrangers en organisant des cérémonies parodiques dans plusieurs villes de France pour remettre aux préfectures des "Charter Awards".

A Toulouse, les militants de l'association ont décerné le prix "Maman, j'ai raté l'avion" à la Préfecture de la Haute-Garonne "pour s'être illustrée dans ses pratiques illégales ou abusives en matière d'enfermement et d'expulsion avec la séparation de nombreuses familles". Le Préfet, Pascal Mailhos, n'est pas venu chercher son trophée, un petit avion doré. 
Le prix décerné à la Préfecture de la Haute-Garonne par la Cimade. / © E Wat / France 3 Midi-Pyrénées
Le prix décerné à la Préfecture de la Haute-Garonne par la Cimade. / © E Wat / France 3 Midi-Pyrénées
La Cimade accompagne au quotidien des réfugiés, demandeurs d'asile ou migrants pour les aider dans leurs démarches. Elle assure également des permanences dans une dizaine de centres de rétention administrative en France, dont celui de Cornebarrieu près de Toulouse où elle dénonce régulièrement le sort réservé aux personnes en attente d'expulsion.

Pierre Grenier, délégué régional de la CIMADE explique à Emmanuel Wat et Eric Foissac les raisons de cette action "ironique" et plutôt inhabituelle pour l'association :
La Cimade "décore" la Préfecture de Haute-Garonne
La Cimade a organisé ce mardi matin une cérémonie de "Charter Awards" devant la Préfecture de la Haute-Garonne. Elle a lui a décerné un prix pour "récompenser" ses pratiques en matière d'expulsion et de separation de familles sans-papier. Pierre Grenier, Délégué régional de la CIMADE explique les raisons de cette action "ironique". - Emmanuel Wat / Eric Foissac
Dans un communiqué, la Préfecture répond ce soir à la Cimade en soulignant qu'elle "a étudié en 2015 près de 20 000 demandes de titres de séjour qui se sont traduites, dans une très grande proportion par la délivrance d’un titre" mais sans en préciser le nombre. Elle rappelle par ailleurs que lorsque des décisions défavorables sont prises à l'encontre de ressortissants étrangers, "une analyse individuelle est réalisée de la situation en terme familial, humanitaire et d’intégration sociale et professionnelle, et ce dans la stricte application de la loi". Ces mesures, dit-elle, "soumises au contrôle du juge administratif sont susceptibles de recours et s’inscrivent pleinement dans le respect des règles de l'Etat de droit".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus