La guerre en Ukraine prive des habitants d'Occitanie de leur connexion à internet

Publié le Mis à jour le

Depuis le 24 février, des habitants de toute l'Occitanie se trouvent privés de leur connexion internet par satellite. Le Ministère des armées a confirmé la cyberattaque du réseau satellitaire ViaSat. La conséquence directe de la guerre en Ukraine.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Christine vit en plein cœur de l'Aveyron. Mais sans le savoir elle est directement impactée par un conflit situé à 3 000 kilomètres de chez elle : la guerre en Ukraine. Depuis le 24 février, la connexion internet par satellite qu'elle utilise pour son élevage de chiens ne fonctionne plus. "Ma maison est raccordée au réseau filaire, mais son débit est trop faible pour mon activité, explique-t-elle. J'ai donc pris un abonnement par satellite beaucoup plus rapide qui me permet d'envoyer des photos et des vidéos. Mais depuis plus d'une semaine, je n'ai aucun réseau."

Selon la société Nordnet, qui assure ce service, le réseau satellitaire ViaSatconnait un important dysfonctionnement.

Une cyberattaque confirmée par le gouvernement

L'Etat major français en a révélé publiquement la cause réelle, le jeudi 3 mars 2022, lors d'un point presse. À la question d'un journaliste sur de possibles "agissements hostiles dans l'espace de la part de la Russie", le général Michel Friedling, patron du commandement spatial a répondu : "depuis quelques jours, peu après le début des opérations (Russe), nous avons eu un réseau satellitaire, qui couvre l'Europe et notamment l'Ukraine, qui a été victime d'une attaque cyber, avec des dizaines de milliers de terminaux qui ont été rendus inopérants, immédiatement après cette attaque."

Le ministère confirme la cyberattaque, mais se garde toutefois de pointer du doigt un responsable. "L’affaire, naturellement, est sensible : si, compte tenu des circonstances, les regards se tournent vers la Russie, Paris entend manifestement ménager Moscou dans la perspective de maintenir un dialogue diplomatique au sujet de la guerre en Ukraineexplique le média spécialisé Numerama.

9 000 personnes concernées en France

"Chez Nordnet, ils ont également du mal à utiliser le mot cyberattaque" rapporte Christine.

Même si cet incident est significatif, il ne touche qu'un nombre limité de personnes. Selon Romain Gabrielli, président de Gers Numérique, "le Gers est le département d'Occitanie où les distances entre les habitations sont les plus importantes mais nous avons d'autres technologies qui permettent d'obtenir une bonne connexion. Il y a donc très peu de Gersois utilisant le satellite pour internet. Depuis le début de l'accident, nous n'avons reçu aucun appel à ce sujet." En tout et pour tout, une dizaine de personnes seraient concernées sur le territoire gersois et 9 000 personnes sur toute la France.

Dans l'Aveyron, Christine s'est vu proposer par le fournisseur d'accès à internet de prendre un abonnement utilisant un autre réseau satellitaire que celui de ViaSat. "Le technicien avec qui je suis en contact m'a expliqué que le satellite attaqué ne pourrait probablement pas être réparé" avoue-t-elle.