La mise en vente de logements a chuté de plus de 80%, un chiffre alarmant, constat d'un marché immobilier asséché pour longtemps

Le dernier baromètre du marché du logement neuf sur l'aire urbaine de Toulouse vient d'être rendu public ce 22 mai 2024. Et les chiffres sont sans appel : le marché tourne plus qu'au ralenti avec des indices au plus bas sur le premier trimestre de l'année. Le marché est "asséché".

Pour l'ObserveR de l'immobilier toulousain qui depuis plus de 20 ans scrute l'état du marché des logements neufs, les tendances du premier trimestre 2024 passent quasiment toutes en négatif comparé à la même période de 2023. "Des ventes et des mises en vente au plus bas : des indicateurs jamais vus à l'ObserveR", peut-on d'ailleurs lire dans la synthèse publiée ce mercredi 22 mai 2024.

"Moins de 200 logements mis en vente à Toulouse, c'est historique"

Lors de son bilan de l'année 2023, l'ObserveR évoquait "une crise historique et profonde de la promotion immobilière" sur l'aire urbaine de Toulouse et dans son centre-ville. Et autant vous dire que le pessimisme continue de régner sur le 1ᵉʳ trimestre de l'année 2024.

Les mises en vente de logement neuf s'écroulent toujours plus : -58% sur l'aire urbaine de Toulouse, et même un repli de 80% sur la seule ville de Toulouse comparé au premier trimestre de l'année 2023. Et l'offre commerciale se réduit à peau de chagrin  : -34% sur la totalité de l'aire urbaine et -40% sur la ville de Toulouse.

"157 logements mis en vente sur ce premier trimestre dans la ville de Toulouse qui accuse une baisse de 80% par rapport à 2023, c'est complètement historique", selon l'observatoire.

On se dirige vers un assèchement durable de l'offre de logements neufs sur l'aire urbaine toulousaine, et cela pour plusieurs années.

L'ObserveR

Les ventes ne cessent de baisser : 124 de moins qu'au premier trimestre 2023. Et ce sont notamment les investisseurs qui perdent encore du terrain. Les ventes enregistrées auprès de propriétaires occupants sont légèrement majoritaires.

Autre élément clé de ce premier bilan de l'année : le dispositif d'accession à la propriété à prix maîtrisé ne fait guère recette. Il s'agit là de programmes immobiliers qui permettent par un accord entre promoteurs et collectivités locales d'acheter un logement neuf à un prix avantageux par rapport à celui du marché. Au premier trimestre 2024, ces ventes sont en recul de plus de 55%.

Baisse des prix de vente et "déstockage"

Cela ne s'était pas vu depuis plusieurs années. Mais après une hausse constante du prix du mètre carré depuis 2020, cette fois, c'est le coup d'arrêt. Selon l'observatoire du marché de l'immobilier toulousain, le prix pour un logement avec ou sans parking connaît une légère baisse de 2%. Comptez 4715€/m2 pour un habitat neuf avec parking, contre 4782€ au premier trimestre 2023.

À Toulouse même, la baisse est également remarquée : -4% sur le prix de vente. Comptez, 4827€/m2 contre 4999€ au premier trimestre 2023. Mais avec "une offre très peu adaptée à la demande" selon l'observatoire de l'immobilier toulousain, les prix devraient rapidement repartir à la hausse et les possibilités d'achat se complexifier.

Ceux qui ont réalisé un achat se sont majoritairement tournés vers des T2 et T3 qui représentent plus de 80% des ventes et 75% de l'offre.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité