Lancement des soldes d'été dans un climat incertain à Toulouse

Décalés de trois semaines en raison des difficultés économiques rencontrées par les commerçants après la crise sanitaire du Covid-19, les soldes d'été débutent ce mercredi. A Toulouse, les commerçants les attendent, sans savoir si les clients seront bien au rendez-vous. 

Les soldes d'été débutent ce mercredi 15 juillet 2020
Les soldes d'été débutent ce mercredi 15 juillet 2020 © O.Denoun / FTV
C'est un rendez-vous souvent très attendu. Aussi bien par les commerçants que par les consommateurs. Mais cette année après la crise sanitaire liée au coronavirus et les fermetures des boutiques imposées par le confinement, les soldes d'été s'ouvrent dans un climat incertain. Les commerçants ont obtenu qu'ils soient décalés de trois semaines pour avoir un peu le temps de se remettre de la crise. A Toulouse, où ils ont aussi vécu un an et demi de manifestations des Gilets Jaunes chaque samedi, ils attendent les clients. Sans l'assurance que ces derniers seront bien au rendez-vous.

Un report qui satisfait les commerçants

L'habillement a été particulièrement touché par la crise. Il affiche un repli d'activité de 26% par rapport à l'an passé à la fin mai. Pour les professionnels du secteur, le report des soldes a donc été accueilli avec soulagement. "Nous sommes assez sereins et positifs parce qu'on a eu ce report de trois semaines" indique Sarah Pelegry qui tient un magasin de vêtements et d'accessoires féminins dans une petite rue du centre ville. "C'est déjà bien. On a pu pendant trois semaines conserver une marge normale après le déconfinement." Même si, estime-t-elle, "le retard ne sera jamais rattrapé".
Les clients seront-ils au rendez-vous ? "C'est la grande inconnueOn attend. On pense qu'il y aura moins de Toulousains mais plus de touristes prêts à dépenser".
Un peu plus loin, cette autre commerçante se réjouit elle aussi du report des soldes. Même si elle se demande aussi si les clients feront le déplacement. Elle a noté en tout cas un changement de comportement des consommateurs.

Cette année, il y a vraiment un changement. Les clients sont en recherche de l'article coup de coeur. Ils ne demandent pas forcément une remise. Ils ne demandent pas quelle est la date des soldes cette année, c'est vraiment flagrant

Céline Tobelain, responsable d'une boutique de vêtements

La crise sanitaire et les gestes barrières, possibles freins

Après la crise sanitaire, certains privillégient encore plus les achats sur internet, comme cette passante rencontrée dans les rues de la ville rose. "Je suis plus internet" dit-elle "les magasins pour moi aujourd'hui, c'est juste une balade et puis mettre un masque en entrée de magasin, c'est déjà un peu anxyogène". Il y a ceux que les gestes barrières rebutent. Il y a aussi ceux qui n'ont pas les moyens de faire les soldes cette année. "Je n'ai plus de travail depuis le 15 mars" explique cette dame. "Moi, je n'ai pas les sous" dit cette autre.

Les soldes ont été uniformisés cette année. Ils débutent partout en France métropolitaine ce mercredi et s'achèvereront dans 4 semaines, le 11 août.

Voyez le reportage à Toulouse de Stéphanie Bousquet et Olivier Denoun :
Les consommateurs seront-ils au rendez-vous des soldes d'été à Toulouse ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie société déconfinement coronavirus/covid-19 santé gilets jaunes