"Le cancer touche tout le monde" : des malades témoignent pour sensibiliser et libérer la parole

Depuis plusieurs mois, le collectif toulousain "Cancertons-nous" donnent la parole à des anonymes atteints du cancer. Samedi 27 avril, cinq femmes atteintes d'un cancer du sein à Toulouse (Haute-Garonne) s'exprimeront librement face caméra. Ces témoignages, compilés dans des vidéos, ont pour but de sensibiliser tous les publics.

Libérer la parole et sensibiliser à tout ce qui découle de la découverte d'un cancer. C'est l'objectif du projet Cancertons-nous qui se lance depuis plusieurs mois dans un recueil de témoignages d'anonymes victimes du cancer. Le collectif enregistre samedi 27 avril les histoires de cinq femmes âgées de 30 à 82 dans un studio de Toulouse (Haute-Garonne). Elles subissent ou ont subi un cancer du sein. 

La suite d'une première vidéo teaser

Ces témoignages seront ensuite compilés en des vidéos de plusieurs minutes. "C'est une maladie qui touche tout le monde. En lançant ce projet, on s'est dit qu'il y avait vraiment quelque chose à faire pour libérer la parole autour du cancer" rembobine Agnès Alberny, chargée du casting de ce projet et elle-même touchée par un cancer en 2019.

Elle et son équipe ont réalisé une première vidéo teaser il y a quelques mois. Elles ont également mené un premier partenariat avec la clinique Rive Gauche à Toulouse. 

Par son expérience de malade et en évoquant le sujet avec son entourage, Agnès Alberny se rend compte de plusieurs difficultés au moment de la découverte d'un cancer. "La première chimiothérapie, l'image de soi, l'annonce aux autres, le retour au travail ou la sexualité sont des sujets tabous" développe-t-elle. "On veut lancer un message d'espoir pour que les gens puissent se dire : moi, je pense exactement pareil."

Aider les patients et le personnel médical

Après la diffusion de ce premier teaser, les premiers retours "ont été positifs" pour les personnes interrogées ou celles qui se sont identifiées selon Agnès Alberny. Elle voit déjà plus loin. "L'idée est aussi d'aider le personnel médical pour savoir comment aborder un patient" indique-t-elle. Ces contenus seront "le plus accessible possible" notamment pour ceux touchés par le cancer. 

Cancertons-nous espère se développer par la suite. "On en est au tout du début du projet : on cherche des financements" poursuit Agnès Alberny. "On imagine aller plus loin pour avoir quelque chose de plus abouti avec des podcasts par exemple. C'est beaucoup de boulot." Le collectif envisage également de créer son site Internet, des groupes de parole et des évènements à l'échelle nationale. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité