Le Toulousain Arthur Bonneval convoqué devant la commission de discipline pour des paris sportifs

Quatre joueurs de rugby professionnels sont suspectés d'avoir parié sur des matches, une pratique interdite par les règlements de la Fédération Française de Rugby (FFR) et de la Ligue nationale (LNR). Ils sont convoqués devant la commission de discipline. Parmi eux, le Toulousain Bonneval.

Le jeune joueur du Stade Toulousain, Arthur Bonneval va être convoqué le 19 août devant la commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR). On lui reproche, comme à 3 autres joueurs professionnels, de ne pas avoir respecté l'interdiction faite à tout "acteur des compétitions" de parier sur des matches.

La LNR a divulgué ce mercredi les noms de ces quatre joueurs. En plus d'Arthur Bonneval, Jérémy Castex et Lucas Chouvet (Oyonnax/Top 14), et Richard Fourcade (Aurillac/ProD2) seront convoqués.
Deux autres joueurs engagés dans des compétitions fédérales devront eux comparaître devant la Commission de discipline de la Fédération (FFR).

Un rapprochement des fichiers de la LNR et de la FFR

Dans le cadre de la réglementation sur les paris, la LNR et la FFR avaient lancé une procédure de rapprochement de leurs fichiers auprès de l'Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL). Cette procédure avait pour but de déterminer si des joueurs ou entraîneurs professionnels s'étaient livrés à des paris sur les compétitions organisées par la LNR entre le 1er juillet 2014 et le 31 mars 2015.
Il en était ressorti qu'aucune pratique susceptible de révéler une tentative de fraude ou de manipulation n'avait été décelée.

33 licenciés n'ont pas respecté strictement l'interdiction

Toutefois, 33 licenciés (32 joueurs et 1 entraîneur, sur 1.477 licenciés) n'ont pas respecté strictement l'interdiction de parier.
Après avoir étudié le montant des sommes engagées et la nature des rencontres concernées, Pierre Camou et Paul Goze, les présidents de la FFR et de la LNR, avaient décidé de saisir les instances disciplinaires compétentes du dossier de six licenciés.
Les 27 autres licenciés concernés se verront notifier un rappel à la règlementation.