Législatives 2022 : les résultats du 1er tour en Haute-Garonne

Le mouvement d'Emmanuel Macron va-t-il conserver les 9 circonscriptions sur 10 raflées en 2017 ? Sur plusieurs circonscriptions, les députés sortants et les candidats LREM feront face à des candidats NUPES au second tour.

Le nom Baudis n'a pour le moment pas encore suffi. Le candidat de la LREM, Pierre Baudis obtient la deuxième place de ce premier tour sur la 1er circonscription de Haute-Garonne avec 28,05% des suffrages. C'est le candidat NUPES, Hadrien Clouet qui arrive en tête avec 39,79 % des votes.

Situation similaire sur la 2e circonscription de Haute-Garonne, où le député sortant LREM Jean-Luc Lagleize récolte 26,81%. Anne Stambach-Terrenoir monte sur la première marche du podium avec 37,25 %.

Sur la 3e circonscription, la NUPES s'offre également la première place avec la candidature d'Agathe Roby (31,60%) juste devant la députée sortante Corinne Vignon (29,27%). Un sondage en début de campagne avait fait espérer à Laurence Arribagé un éventuel second tour. La patronne de LR en Haute-Garonne avec à peine 16,10% des votes ne retrouvera pas les bancs de l'Assemblée Nationale.

La NUPES portée par la candidature de François Piquemal sur la 4e circonscription a raté de peu la victoire dès le premier tour. Le conseiller municipal d'opposition à Toulouse remporte 46,54% des votes très loin devant la candidate LREM Marie-Claire Constans qui ne récupère que 23,59 % des voix. 

Les résultats de la 5e circonscription de Haute-Garonne sont les premiers à être connus dans la soirée pour ce département. Le député sortant Jean-François Portarrieu (LREM) sort en tête avec 28,91% des voix suivi par la candidat de la NUPES, Sylvie Espagnolle avec 27,85 des suffrages. Avec 24,64%, Julien Leonardelli rate d'un fil le second tour n'atteignant pas les 12.5% des inscrits pour à peine 0,4 point.

Situation similaire sur la 6e circonscription où la députée sortante, Monique Iborra (LREM) caracole en tête avec 30,27% des suffrages, avec le candidat de la NUPES, Jouve Fabien (39,39%) dans son rétroviseur.

Sur la 7e circonscription, Christophe Bex (NUPES) devance avec 30,68% la députée sortante LREM, Elisabeth Toutut-Picard qui obtient 26,53% des voix.

Sur la 8e circonscription, le député sortant, cette fois-ci socialiste, Joël Aviragnet (NUPES-PS) obtient le plus de voix au premier tour de cette élection avec 28,67% des votes. Fort des bons scores de Marine Le Pen sur cette circonscription, Loic Delchard se place en deuxième position avec 21,84% des suffrages.

Sandrine Mörch devra trouver de nouvelles ressources pour s'imposer au second tour sur la 9e circonscription. La député sortante LREM ne se place qu'en deuxième position avec 25,25 % bien loin de la candidate NUPES et ses 39,77 %.

Nouveau duel NUPES/LREM sur la 10e circonscription pour le second tour. Alice Assier (NUPES) rafle 33,16% des voix devant la candidate de la majorité présidentielle et maire de Saint-Orens, Dominique Faure qui récolte 30,08 % des votes.

Retrouvez ici et en direct  les résultats des 10 circonscriptions de Haute-Garonne : 

En 2017, dans la foulée de l'élection d'Emmanuel Macron, les candidats de La République en Marche avaient presque réussi le Grand Chelem en Haute-Garonne en emportant 9 des 10 circonscriptions du département. Seul Joël Aviragnet, ancien suppléant de Carole Delga, avait sauvé l'honneur de la gauche en conservant la circonscription du Comminges, malgré quelques péripéties (élection invalidée par le Conseil constitutionnel puis victoire en 2018).
L'actuelle recomposition politique du paysage français a changé la donne. Les candidats de la Nupes espèrent pouvoir surfer sur les bons scores de Jean-Luc Mélenchon, notamment à Toulouse, lors de la dernière élection présidentielle. L'incertitude plane donc sur ce premier tour. 

  • 1ère circonscription (Blagnac, Toulouse 4, 5, 13, 14) : 

C'est la surprise de cette élection. Pierre Baudis, fils et petit fils d'ancien maire de Toulouse, est investi par la majorité présidentielle à la place du député sortant, Pierre Cabaré, mis sur la touche pour des affaires d'harcèlement. Le nom du candidat d'Ensemble suffira-t-il à maintenir le cœur de Toulouse dans le giron de la majorité, malgré les bons scores de Jean-Luc Mélenchon ?

Pierre Nicolas Bapt (PRG), Evelyne Boujat (Régionalistes), Olivier Le Penven (LO), Aude Battistella (Reconquête !), Cathy Marsal (RN), Hadrien Clouet (NUPES/ LFI), Pierre Baudis (Ensemble), Benjamin Combes (Ecologistes), Oscar Castillo-Mendegris (LR), Jacques Rocca (divers centre), Georges Picard (divers extrême-gauche).

  • 2ème circonscription (Montastruc la conseillère, Toulouse 6, 7, 8, 15) : 

En 2017, Jean-Luc Lagleize avait réussi un petit exploit. Le candidat MoDem, partenaire de la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron, a raflé cette circonscription de longue date entre les mains du Parti Socialiste. Le député sortant compte bien réussir la passe de deux face à la gauche désormais unie.

Gilles Joviado (PRG), Clotilde Barthélémy (LO), Pauline Lorans (Reconquête !), Sonia Teychene (RN), Anne Stambach-Terrenoir (NUPES/ LFI), Jean-Luc Lagleize (MODEM/ Ensemble), Christine Gennaro-Saint (LR), Nicolas Karasiak (PA), Adeline Guibert (DVG), Charles Campo (Les Patriotes), Estelle de Tournadre (divers), Catherine Cathala (écologistes), Pierre Martin (divers), Laurent Bales (Régionaliste).

  •  3ème  circonscription (Toulouse 2, 8, 9, Verfeil) : 

Il y a 5 ans, LREM avait réussi à battre les partis à sa gauche, mais aussi ceux à sa droite. Corinne Vignon était parvenue à ravir la 3ème circonscription à la patronne départementale de Les Républicains, Laurence Arribagé. Cinq ans plus tard, les deux finalistes repartent pour un nouveau tour avec en prime Agathe Roby (NUPES/LFI).

Malena Adrada (LO), Benoît Calmels (Ecologistes), Olivier De Guyenro (Divers droite), Camille Dulon (Reconquête !), Stéphanie Alarcon (RN), André Michel Lignier (Divers gauche), Agathe Roby (NUPES/ LFI), Corinne Vignon (Ensemble), Laurence Arribagé (LR), Clément Sanvisens (Ecologistes), David Saforcada (Divers gauche), Patrice Mur (PRG).

  •  4ème  circonscription (Toulouse  1, 3, 12) 

Vainqueur pour LREM en 2017, Mickael Nogal ne se représente pas pour un second mandat, préférant continuer au sein du lobbying agroalimentaire. C'est donc sa suppléante, Marie-Claire Constans qui prend le relais pour Ensemble. La candidate de la majorité présidentielle doit faire face au candidat de la NUPES, François Piquemal, et de la divers gauche, Fatiha Agag-Boudjahlat. Les deux candidats de gauche effectuant une campagne à couteaux tirés au cours des dernières semaines.  

Fatiha Agag-Boudjahlat (divers gauche), Patrick Marcireau (LO), Arthur Cottrel (Reconquête !), Marie-Claire Sadowski (RN), François Piquemal (NUPES/ LFI), Marie-Claire Constans (Ensemble), Bertrand Serp (LR), Raimon Sabater (Ecologistes), Sandrine Lafarge (Divers gauche), Jacme Delmas (Régionalistes), Khady-Alberte Sy (Divers gauche), Cécile Brandely (Divers extrême-gauche), Anaïs Jalouneix (Divers gauche), Jean-Pierre Carsalade (Divers centre).

  • 5ème  circonscription (Fronton, Grenade, Toulouse 14, Villemur-sur-Tarn

Comme bien d'autres en France, la cinquième circonscription de la Haute-Garonne était passée du PS à LREM en 2017. Le sortant, Jean-François Portarieu, se représente lors une campagne passée sous les radars des principaux médias.  

Alizée Mosdier (PRG), Michel Laserge (LO), Bruno Hontans (Reconquête !), Laurence Gombert (Divers), Anne Grieu (divers), Julien Leonardelli (RN), Sylvie Espagnolle (NUPES/ LFI), Jean-François Portarrieu (Ensemble), Jérôme Piques (Régionalistes), Jean-Christophe Cheronnet (LR), Johanna Velo (Ecologistes), Pascal Virgos (Droite souverainiste).

Retrouvez dans cette carte tous les candidats de Haute-Garonne par circonscription :

  • 6ème  circonscription (Cadours, Léguevin, Saint-Lys, Tournefeuille 

Longtemps aux mains du PS, la circonscription bascule en 2017 du côté LREM mais sans changer de députée. En effet, Monique Iborra, déjà élue en 2012, l'avait emporté, et va tenter de signer la passe de trois. 

Michèle Puel (LO), Dominique Piussan (Reconquête), Lydia Aïello (RN), Fabien Jouvé (NUPES/ PS), Monique Iborra (Ensemble), Christophe Alvès (LR), Servane Pater (Ecologistes), Christelle Helman (Divers gauche), Thierry Taranto (Divers droite), Tristan Martin (Divers gauche), Marc Quinton (divers), Sylvie Bonnemaison (Divers droite), Sandra Laporte (Ecologistes), Delphine Lanoix (Les Patriotes).

  • 7ème  circonscription (Auterive, Carbonne, Cintegabelle, Muret, Montesquieu-Volvestre, Rieux, Tournefeuille 

Députée sortante, Elisabeth Toutut-Picard (LREM) se représente sur un autre bastion socialiste qui n'a pas résisté à la vague LREM en 2017.

Stéphane Albert (Régionalistes), Angelique Eymond (Divers droite), Florent Thuard (Les Patriotes), Sophie Etcheverry (divers), Hervé Bergnes (Divers extrême-gauche), Georges-Henri Tessereau (Reconquête !), Emmanuelle Pinatel (RN), Christophe Bex (NUPES/ LFI), Elisabeth Toutut-Picard (Ensemble), Romain Von Deyen (Ecologistes), Julien Midali (Divers gauche), Christophe Bancherit (LR).

  • 8ème circonscription (Saint-Gaudens

Alors qu'il avait perdu la quasi-totalité de ses circonscriptions, en 2017, le PS était parvenu à gagner celle-ci. Le survivant de 2017 va tenter de briguer un deuxième mandat dans la circonscription qui abrite le fief de Carole Delga. Investi par la NUPES, Joël Aviragnet a perdu l'étiquette du rassemblement de gauche, à quelques jours du premier tour, au profit d'une candidate Europe-Écologie-les Verts Anabelle Fauvernier. Les deux se présentent sous l'étiquette NUPES.

Martine Guiraud (LO), Yves Riere (Reconquête !), Loïc Delchard (RN), Joël Aviragnet (NUPES - PS), Céline Laurenties-Barrere (Ensemble), Simon Moncasi (Ecologistes), François Harari (Divers gauche), Polina Baules (LR), Annabelle Fauvernier ( NUPES - Europe Ecologie Les Verts), Vartan Karnikian (divers), Amélie Bailly (Droite souverainiste).

  •  9ème  circonscription (Portet-sur-Garonne, Toulouse 9, 10, 11 

Née en 2012, cette circonscription a connu seulement deux députés. Le premier était socialiste, la deuxième, Sandrine Mörch, issue de LREM. L'ancienne journaliste de France 3 Occitanie est candidate à sa propre succession.

Henri Martin (Divers extrême-gauche), Jérôme Audisio (Reconquête !), Thomas Barkats (RN), Christine Arrighi (NUPES/ EELV), Sandrine Mörch (Ensemble), Cécile Dufraisse (LR), Juliette Doroy (Ecologistes), Paul Rümler (Divers gauche), Damien Colomina (Divers gauche), Robert Baud (Ecologistes), Younès Benslimane (divers), Chantal Sirugue (Divers extrême-gauche).

  • 10ème  circonscription (Caraman, Castanet-Tolosan, Lanta, Montgiscard, Nailloux, Revel, Villefranche-de-Lauragais 

Également vieille de dix petites années, cette circonscription avait élu Sébastien Nadot (DVC) en 2017. Ce dernier ne se représente pas, il avait été exclu de la majorité présidentielle en 2018 pour avoir refusé de voter le budget. Lors de la dernière élection présidentielle, il a appelé à voter Jean-Luc Mélenchon.

Lucile Souche (LO), Ghislaine Bourland (Reconquête !), Christelle Poirier (RN), Alice Assier (NUPES/ Generation.s), Dominique Faure (Ensemble), Stéphanie Respaud (LR), Sandrine Conte-Margail (Ecologistes), Réda Zitouni (Divers centre), Baptiste Marquié (Divers droite), Éric Schmitt (République souveraine), Gilles Corso (divers), Séverine Gimeno (Ecologistes), Nadine Palat (Divers extrême-gauche). 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité