Librairies : ces commerces essentiels devenus indispensables pendant le confinement

Ajoutées à la liste des commerces essentiels depuis le mois de février, les librairies ont désormais le droit de rester ouvertes et d’accueillir du public durant ce 3ème confinement. Une satisfaction pour des clients en quête de lecture et d’évasion. 

La tendance est à la lecture plaisir pour se détendre
La tendance est à la lecture plaisir pour se détendre © Sophie Pointaire / FV

Dans cette grande librairie de l’agglomération toulousaine, l’arrivée des beaux jours n’a pas freiné la fréquentation du magasin, bien au contraire. De nombreux clients se promènent dans les rayons, beaucoup flânent sans idée précise à la recherche d’un bon livre, d’une nouveauté.

Denise, jeune retraitée de 62 ans, est une habituée de la librairie. Elle profite de son temps libre pour faire le plein de lecture : "je prends mon temps, je feuillète les ouvrages, je peux demander conseil, je discute même quelque fois avec d’autres clients, c’est quand même bien mieux que le click and collect !."

"On me demande souvent des histoires qui finisssent bien"

Marie la responsable du rayon littérature répond aux nombreuses sollicitations des clients : "Vous avez reçu le dernier Ruffin ? Vous en pensez quoi du prix Fémina ?...La tendance est clairement à la lecture plaisir, celle qui détend" explique-t-elle "les gens veulent des romans légers, sans prise de tête, pour se changer les idées et penser à autre chose, on me demande souvent des histoires qui finissent bien ! ".

Le succès du livre jeunesse
Le succès du livre jeunesse © Sophie Pontaire / FTV

Le rayon qui a le plus de succès, c’est celui du livre jeunesse. Parents, grands-parents s’y pressent pour trouver de quoi occuper les enfants pendant cette longue période sans école. Cet après-midi Romy 7 ans et Adam 3 ans sont venus choisir des livres avec leur maman Aurélie. Cette jeune mère de famille jongle entre le télétravail et les devoirs scolaires : "pour avoir un peu de tranquillité, plutôt que les dessins animés en boucle à la télé, j’essaye de les habituer à prendre un livre, un album."

Le livre parascolaire délaissé

Du côté du livre parascolaire, les traditionnelles annales du bac et du brevet n’ont pas trouvé preneur cette année, pas de bachotage pour les collégiens et lycéens dont les épreuves ont été annulées au profit du contrôle continu. En revanche, des parents un peu dépassés cherchent des méthodes d'aprentissage de la lecture pour leur enfant en CP : "On a peur de ne pas l'aider correctement malgré les conseils de la maîtresse,  et puis on ne voudrait pas qu'il prenne trop de retard pour apprendre à lire

Finies les destinations lointaines, place aux idées de balades en Occitanie.
Finies les destinations lointaines, place aux idées de balades en Occitanie. © Sophie Pointaire / FTV

A quelques pas, le secteur du livre de voyage semble délaissé. Les guides touristiques n’ont plus vraiment la côte en cette période de restrictions. Entre déplacements limités et frontières fermées, les envies d’évasion lointaine ont laissé place à des ballades dans la région. La librairie a d’ailleurs réaménagé son rayon pour mettre en avant les idées de promenades, de randonnées, de sites méconnus à découvrir près de chez soi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société éducation loisirs famille culture confinement : envie d'évasion confinement santé covid-19