• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 : Toulouse et Lyon ne se départagent pas (0 à 0)

© MaxPPP
© MaxPPP

Lyon, fatigué après la finale de la Coupe de la Ligue, a manqué l'occasion de revenir à hauteur de Saint-Etienne, en faisant match nul chez un Toulouse dominateur mais maladroit (0-0), mercredi en match en retard de la 34e journée de L1.

Par MP + AFP

Au coup de sifflet final, les Lyonnais se sont effondrés, épuisés. Mais, cette année, ils s'en sont bien sortis tant ils sont passés près de la défaite, Toulouse
touchant par deux fois les poteaux.
Amoindris par les blessures de Fofana, Miguel Lopes, Gourcuff et Grenier, les septuples champions de France ont tout de suite montré leurs limites physiques.
Manquant de peps, ils laissaient l'initiative à des Toulousains maladroits.

Ben Yedder malchanceux
Ben Yedder, inefficace au cours d'une première période largement dominée par ses coéquipiers, manquait le cadre dès la 5e minute.
Bien servi par Braithwaite, l'attaquant manquait un premier duel avec le gardien Anthony Lopes.
Braithwaite, à nouveau, se mettait en valeur quatre minutes plus tard, mais le retourné acrobatique du Danois était détourné (9). Sur le corner suivant, la tête
d'Aurier était déviée par "WBY", mais pas assez pour accrocher le cadre.
Deux minutes plus tard, Ben Yedder, lancé par Braithwaite, faisait le crochet de trop et était repris sur le fil (11).
En face, rien ou presque. Les Lyonnais ne parvenait pas à profiter des errements techniques du TFC, qui, pourtant épargné par le mou pressing de l'OL, manquait un grand nombre de passes.

Au retour des vestiaires, les Gones se faisaient plus agressifs pendant dix minutes.
Le temps de se créer deux occasions, avant de s'éteindre à nouveau.
D'abord, Lacazette était trop court pour reprendre le centre en force de Bedimo (47), puis Gonalons décroisait trop sa tête sur corner (52). Puis, plus rien ou
presque. Le TFC reprenait maladroitement la direction des débats.
Mais Ben Yedder manquait coup sur coup l'estocade. Didot, par-dessus la défense, trouvait son attaquant. Celui-ci frappait en force en demi-volée mais trouvait le poteau (65).
"WBY" faisait encore vibrer un Stadium à moitié vide quelques instants plus tard, quand il reprenait de volée un long ballon de Sylla.
Symbole de la maladresse des Violets: la dernière action du match. Braithwaite, seul face au gardien lyonnais, voyait sa frappe s'écraser contre le poteau.

Vidéo : résumé de la rencontre par Karine Deroche
Ligue 1 : TFC/Lyon


Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus