• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Loi Travail : plusieurs policiers blessés à Toulouse lors d'une opération de blocage

Photo d'archives
Photo d'archives

Au moins 5 policiers ont été légèrement blessés jeudi matin à Toulouse lors d'une opération de maintien de l'ordre consécutive à un blocage des voies de circulation. Ils souffrent notamment de troubles auditifs liés à des jets de pétards. 

Par Fabrice Valery

Plusieurs policiers ont été légèrement blessés ce jeudi matin lors d'une intervention contre des manifestants anti-loi El Khomri. Selon la préfecture de la Haute-Garonne, 5 policiers ont été concernés.


Mais selon le syndicat de police Unité SGP, ce sont au total 9 policiers qui ont été impactés par des jets de pétards et de projectiles explosifs. Plusieurs policiers touchés ont bénéficié de deux jours d'ITT, mais, selon une source policière, ont choisi de poursuivre leur service.

Deux groupes de manifestants sont intervenus ce jeudi matin à Toulouse l'un lors d'une opération péage gratuit au Palays au sud de Toulouse et l'autre aux Ponts-Jumeaux, bloquant l'accès à la rocade. C'est là, lors de l'intervention de déblocage, que les policiers ont été la cible "d'engins explosifs", des pétards lancés par les manifestants. Les policiers souffrent de troubles auditifs.

Deux personnes ont été interpellées lors de cette opération de maintien de l'ordre. 

A la mi-journée, plusieurs milliers de personnes se sont regroupées, dans le calme, devant les locaux du Medef à Toulouse

Dans la région, la production d'électricité a été divisée par trois à la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) en raison du mouvement de grève de ses agents et une opération de blocage du site de Continental a été menée à Foix (Ariège).

Sur le même sujet

Lagune de Thau : une traversée entre Marseillan et Sète pour préserver le bassin

Les + Lus