Lutte contre le gaspillage alimentaire : des paniers repas de la ville de Toulouse sur l’application Too Good to Go

La ville de Toulouse vient de signer un partenariat avec l’application Too Good to Go. Des paniers repas de la cuisine centrale sont proposés à moindre coût. Objectif : éviter le gaspillage.

La ville de Toulouse a signé un partenariat avec Too Good to Go. Pour éviter le gaspillage, des paniers repas avec les restes seront vendus sur l'application.
La ville de Toulouse a signé un partenariat avec Too Good to Go. Pour éviter le gaspillage, des paniers repas avec les restes seront vendus sur l'application. © L.Thevenot/MAXPPP

Des paniers repas préparés dans la cuisine centrale de la ville de Toulouse sont désormais vendus sur l'application Too Good to Go. Un partenariat a été signé avec la municipalité. Lundi, le premier jour, 50 repas ont ainsi été "sauvés" selon l'expression utilisée sur le site de l'entreprise car il s'agit notamment d'éviter de jeter de la nourriture.

Brader les invendus, acheter des repas à bas prix

Sur l’application Too Good to Go, on peut trouver de quoi faire un repas copieux ou déjeuner sur le pouce à des prix très avantageux. Les différents commerces alimentaires, boulangeries, épiceries, supermarchés "bradent" leurs invendus. Un panier surprise de viennoiseries, de pâtisseries ou de sandwichs à 4,99 euros au lieu de 15 euros, des produits frais et de la viande d’un hypermarché à 3,99 euros au lieu de 12 euros. On trouve de tout, il suffit de réserver, de payer et d’aller chercher la marchandise parfois avec son propre contenant.

Pour les commerces, cela permet de vendre des produits qui seraient peut être partis à la poubelle. Pour les citoyens, cela permet de faire des économies.

Un réseau de villes anti-gaspi

Too Good to Go vient de signer des partenariats avec sept villes en France dont Toulouse pour lutter encore un peu mieux contre le gaspillage alimentaire. Ces municipalités s’engagent à mettre en place des actions concrètes autour d’une thématique spécifique. Toulouse a choisi de mettre l’accent sur la restauration collective. Les paniers de la cuisine centrale sont ainsi vendus à trois euros. Il s'agit de deux barquettes chacune pour trois personnes avec viande ou poisson et accompagnement ou céréales et légumineuses pour un repas végétarien. Ils sont à réserver la veille et à récupérer sur place rue Paulin Talabot.

"La lutte contre le gaspillage alimentaire, c'était un engagement de la campagne électorale", explique Jean-Jacques Bolzan, l'adjoint au maire de Toulouse chargé de la restauration. "Maintenant, ce qui n'est pas donné aux associations est vendu sur Too Good to Go". L'argent économisé indique l'élu sera utilisé pour l'achat de produits locaux ou bio.

Bordeaux, Toulouse, Nantes, Saint-Denis, Rueil-Malmaison, Carrière-sous-Poissy et Jouy-en-Josas sont les sept premières communes à intégrer ce réseau de villes anti-gaspi. D’autres devraient prochainement les rejoindre indique Too good to Go afin également "d’échanger et de partager leurs bonnes pratiques autour du gaspillage alimentaire". 

Téléchargée par plus de 9 millions de Français, l’application Too Good To Go a sauvé 24 millions de repas depuis son lancement affirme l’entreprise "grâce à son réseau de 16 000 commerçants partenaires".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie alimentation société solidarité écologie entreprises