MÉTÉO. La neige au plus bas depuis 24 ans dans les Pyrénées, des conséquences sur la production d'électricité et l'irrigation

La neige au plus bas depuis 24 ans, c'est le constat alarmant d'un scientifique du CNRS de Toulouse. Au-delà du péril pour les stations de ski et le sport d'hiver, c'est aussi la production hydroélectrique qui est impactée.

Pour comprendre le faible enneigement des Pyrénées, certains prennent de la hauteur. Simon Gascoin, chercheur au CNRS de Toulouse observe le massif depuis l'espace grâce aux satellites Terra / MODIS de la Nasa.

Au plus bas depuis 24 ans

La neige est au plus bas dans les Pyrénées depuis 24 ans. C'est le constat du scientifique du Centre d'Etudes Spatiales de la Biosphère (CESBIO), Simon Gascoin. Un déficit qui touche directement les stations de ski et le tourisme mais aussi la production hydroélectrique et l'irrigation des cultures. Les neiges saisonnières des Pyrénées sont essentielles en France, en Espagne et en Andorre. 

Le chercheur observe d'ailleurs que le manteau neigeux déficient du côté espagnol des Pyrénées, a provoqué une baisse de la production hydroélectrique nationale.

De la neige est attendue dans les Pyrénées à partir de vendredi 9 février. Vingt centimètres de neige sont attendus. Des chutes bienvenues mais qui ne suffiront pas à combler le déficit des précipitations.