Météo à Toulouse : un record de 18 jours consécutifs de températures supérieures à 30°

Il n'a jamais fait chaud aussi longtemps à Toulouse (Haute-Garonne). La ville vient de battre un nouveau record, celui de la longévité des fortes chaleurs de cet été. La température a grimpé à plus de 30 degrés pendant 18 jours consécutifs pendant ce mois de juillet. Un record lié au réchauffement climatique.

Ce samedi 23 juillet, le mercure est monté jusqu'à 29,8 degrés seulement. Première température inférieure à 30° enregistrée par Météo France depuis le 4 juillet dernier. La ville rose vient de connaître un record de longévité de fortes chaleurs.

18 jours d'affilée à plus de 30 degrés

Plus de 15 jours à une température supérieure à 30 degrés, cela n'était pas arrivé de 2006. À l'époque, il avait fait très chaud entre le 12 et 27 juillet. Cette année 2022 marque un nouveau record avec 18 jours consécutifs. Du jamais-vu depuis la création de Météo France.

Ingénieur prévisionniste à Météo France, Gaétan Heymes, a annoncé ce dimanche 24 juillet 2022 sur Twitter la "fin d’une série record de forte chaleur à Toulouse." Une période où les températures ont même dépassé les 35 degrés pendant 8 jours. On se rapproche du record de la grosse canicule du mois d'août 2003, qui avait provoqué la mort de 20 000 personnes en France.

Une idée de ce qui nous attend

Cette chaleur est de plus en plus régulière. À Toulouse, les 10 années les plus chaudes l'ont été au cours du 21e siècle. Selon Christophe Cassou Chercheur au CNRS, le réchauffement climatique se fait déjà sentir à Toulouse : "L'anomalie de température depuis le 1er janvier est de plus 2 degrés. C'est analogue aux prévisions du climat d'ici 25 à 30 ans" confie-t-il sur Twitter.

La fonte accélérée des glaciers

Conséquence la plus visible de ce réchauffement climatique, la fonte des glaciers dans les Pyrénées, dont la disparition est d'ores et déjà programmée d'ici 20 ans.

Des images récentes du glacier d’Ossoue et du Vignemale font état de cette fonte accélérée. Le glacier de brèche de Roland a disparu et les névés s'effacent.

Une étude de Météo France publiée ce lundi 25 juillet montre qu'en France "151 des 204 journées depuis le début de l’année, ont connu une température moyenne supérieure aux normales." Il s’agit d’un record depuis 1947.