METEO. Redoux exceptionnel dans les Pyrénées, une mauvaise nouvelle pour les stations de ski

Après un dernier coup de froid samedi 20 janvier, des températures printanières s'installent pour quelques jours sur les Pyrénées. Des anomalies de plus de 8°C pourraient être atteintes sur les massifs de basse et moyenne altitude. Une mauvaise nouvelle pour les stations de ski.

Si l'hiver a enfin fait son apparition au début du mois de janvier 2024, elle aura été de courte durée. Et malgré les quelques flocons tombés vendredi 19 janvier 2024 et les températures négatives relevées ce samedi 20 janvier, la douceur fait son grand retour dans les Pyrénées. Les températures pourraient atteindre les 15°c à 1 500 mètres d'altitude.

Redoux exceptionnel sur les sept prochains jours 

Un temps exceptionnellement doux s'installe sur la France en faveur d'un anticyclone et de l'arrivée d'un flux de sud-ouest océanique accompagné d'air "subtropical". Résultat, une hausse spectaculaire des températures depuis dimanche. La masse d’air va continuer à se radoucir tout au long de cette semaine et on pourrait atteindre des températures dignes d'un mois de mai dans les Pyrénées, comme à Tarbes avec 20°c attendus mardi 23 janvier ou encore 12°c à Font Romeux à 2 000 mètres d'altitude.

Situation compliquée pour les stations de ski

Ce redoux n'arrange pas la situation, déjà très compliquée, des stations de sports d'hiver de basse et moyenne altitude. Avec des températures spectaculairement hautes pour la saison puisque l'on attend à partir de demain de 13 à 15°C à 1 500 mètres, de 9 à 12°C à 2 000 mètres et de 7 à 9°C à 2 500 mètres d'altitude.

Certaines stations de sport d'hiver pourraient perdre la totalité du manteau neigeux. Les stations de haute altitude devraient cependant pouvoir limiter les effets de ce redoux avec l'aide des canons à neige.

Deux scénarios possibles

Le modèle américain, plutôt défavorable à un retour du froid, prévoit le maintien d'un flux orienté au sud ou au sud-ouest avec des températures qui resteraient nettement au-dessus des normales de saison.

Et le modèle européen, un peu plus optimiste, avec le passage d'un front froid dans un flux de nord-ouest en début de semaine prochaine.