Météo : si vous avez assisté à une mini-tornade, on vous dit pourquoi c'est un fake

Météo-France a utilisé le terme de mini-tornade pour les intempéries observées ce samedi en Île-de-France. Un mot qui a fait bondir sur les réseaux sociaux. Doit-on parler de tornade ? À quoi est dû le phénomène ? On vous explique tout.

Tornade ou mini-tornade ? Quel est le bon terme pour expliquer les phénomènes violents qui se sont produits pendant les orages de ce week-end ? On fait le point après l'erreur de Météo France dans un bulletin de vigilance ce samedi 17 juin. 

Peut-on parler de mini-tornade ?

Le terme de mini-tornade est régulièrement utilisé par les internautes sur les réseaux sociaux et parfois par les journalistes pour évoquer un coup de vent soudain et brutal sous un orage. Mais pas seulement. Dans un bulletin de vigilance pour la Région Île-de-France, publié ce dimanche 18 juin, Météo France l'a également écrit. Un bulletin qui a fait bondir les spécialistes météo sur Twitter, comme vous pouvez le constater sur ce tweet. 

Une erreur qui a généré de nombreux commentaires. Car en météorologie, le terme de mini-tornade n'exsite, pas. Sur son site Météo France le précise : " La mini-tornade ne correspond pas à un phénomène météorologique. Souvent, on désigne ainsi les coups de vent sous orage (micro-rafales ou fronts de rafale) qui sont beaucoup plus fréquents et peuvent causer des dégâts tout aussi importants. Les micro-rafales correspondent à des courants d'air descendants d'un nuage et s'étalant au sol, alors que les tornades sont ascendantes et tourbillonnaires ».

Qu'est-ce qu'une tornade ?

Les tornades sont produites par les orages. Les plus violentes sont générées au sein de cellules orageuses très instables. Ces orages se forment lorsque la température décroît rapidement avec l'altitude, et qu'elle est associée à une importante variation du vent, appelé le phénomène de cisaillement de vent. Les tornades partent de la base des nuages et atteignent le sol. Leur diamètre est variable : de quelques dizaines de mètres à quelques kilomètres. Leur durée de vie va de quelques minutes à plus de 2 heures. Les tornades se déplacent en moyenne à 50 km/h, mais elles peuvent dépasser les 100 km/h.

L'apparition d'une excroissance conique à la base du nuage vers le sol et le bruit très intense de soufflerie est un signe avant-coureur d'une tornade. 

La tornade différente de la trombe et du tuba

Leur aspect visuel est similaire et il s'agit dans les deux cas de tourbillons de vent violent de très basse couche. Pourtant, les termes trombe et tornade ne sont pas des synonymes, car ils ne se forment pas dans les mêmes conditions météorologiques. Les trombes, qu'elles soient terrestres ou marines, apparaissent dans des situations non-violentes, notamment sans orage.

On parle de tornade dans les situations de forte convection et notamment en présence de supercellules orageuses, induisant d'importants mouvements de rotation. L'autre grande différence entre trombe et tornade, ce sont les vents : leur force est bien plus importante dans le phénomène des tornades. 

Quant au tuba, il s'agit d'une excroissance à la base d'un nuage qui a pour origine des vents tourbillonnants à grande vitesse. Il peut prendre diverses formes et diverses tailles, mais il ne touche pas le sol. S'il devait l'atteindre, il s'agirait alors d'une tornade.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité