Meurtre de Cintia à Toulouse : Jean-Baptiste Rambla mis en examen pour meurtre en récidive

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aubin Laratte
Le corps de la jeune femme, Cintia Lunimbu, avait été retrouvé gisant dans une mare de sang le 27 juillet.
Le corps de la jeune femme, Cintia Lunimbu, avait été retrouvé gisant dans une mare de sang le 27 juillet. © THIERRY BORDAS / MaxPPP

Jean-Baptiste Rambla, déjà condamné à 18 ans de prison pour meurtre en 2008, va être mis en examen pour meurtre en récidive. Il avait été arrêté mercredi pour le meurtre de Cintia Lunimbu. Elle avait été retrouvée morte gisant dans une mare de sang le 27 juillet à Toulouse.

Jean-Baptiste Rambla va être mis en examen ce vendredi après-midi pour meurtre en récidive. Selon le journal L'Express, il a avoué vendredi matin le meurtre de Cintia Lunimbu. La jeune femme de 21 ans avait été retrouvée morte dans son appartement, place des Tiercettes, à Toulouse, le 27 juillet. Son corps gisait dans une mare de sang.

L'homme, Jean-Baptiste Rambla, avait été arrêté mercredi à Six-Fours Les Plages, dans le Var. Il avait immédiatement été placé en garde à vue.

Devant les enquêteurs, selon L'Express, Jean-Baptiste Rambla avait d'abord nié être impliqué et affirmé ne pas connaître la jeune femme, mais son ADN ainsi que son sang ont été retrouvés sur les lieux du crime. Face à cette évidence, l'homme âgé de 49 ans n'a pu qu'avouer.


Toujours selon L'Express, les motivations de l'homme ne sont pas clairement établies.

Il vivait depuis quelque temps dans un petit appartement, au rez-de-chaussée d'un immeuble dans le quartier Empalot à Toulouse.

Déjà condamné en 2008 pour meurtre

Jean-Baptiste Rambla avait déjà été condamné à 18 ans de prison pour meurtre en 2008. Il avait tué sa patronne, Corinne Beidl, en 2004. Il était sorti du centre de détention de Muret en février 2015 à l'occasion d'une liberté conditionnelle : il devait alors avoir un travail, un domicile et était obligé de se soigner.

Le Marseillais Jean-Baptiste Rambla est aussi connu pour avoir été le témoin en 1974 de l'enlèvement de sa soeur, Marie-Dolorès Rambla. Elle avait ensuite été retrouvée morte. Christian Ranucci avait été condamné à mort et guillotiné en 1976.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.