Mort d’un joueur de rugby de Saint-Gaudens : l’autopsie confirme une anomalie cardiaque

Peter Janicot, le joueur de rugby amateur du Stade Saint-Gaudinois Luchonnais (SSGLXV), en Haute-Garonne, décédé samedi lors d'un match amical, a été victime d'une "anomalie cardiaque innée », a indiqué mardi le parquet de Saint-Gaudens, précisant qu’il n'y aurait pas de suites judiciaires.
Peter Janicot
Peter Janicot © DR
Peter Janicot est décédé ce samedi 29 août pendant un match de rugby. L'autopsie pratiquée ce lundi 31 août a permis de conclure que le décès "n'est pas intervenu suite à un choc » et n'a pas été provoqué par une action de jeu, a précisé à l'AFP le procureur, Christophe Amunzateguy. "Il n'y aura pas de suites judiciaires", a-t-il ajouté.

L'homme, âgé de 30 ans, qui disputait un match amical avec le club gersois de Miélan pour l'équipe de réserve senior du SSGLXV est d'abord tombé après un « plaquage régulier au niveau des chevilles", a-t-il détaillé.
Il s'est ensuite relevé, a fait une passe, avant de retomber, victime de difficultés respiratoires, et a succombé en dépit des tentatives de réanimation prodiguées d'abord par son équipe puis par les pompiers.

"Nous sommes en deuil. Nous n'avons pas les mots, Nous sommes anéantis": dans un post sur son site et sa page facebook, le club avait fait part dimanche de son "immense tristesse" pour ce décès, sous une photo du joueur.          
Les obsèques de Peter Janicot seront organisées ce jeudi 3 eptembre, à 15h, à l’église de Sabonnères (31370).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport décès faits divers