Moustique tigre : L'Occitanie numéro 1 des cas autochtones de dengue en 2022

Depuis son arrivée dans l'hexagone, le moustique tigre n'a pas cessé d'accroitre son territoire de nuisance. En 2022, 378 cas importés de dingue ont été recensé sur le territoire national et les épisodes de transmission autochtones se multiplient. L'Occitanie est la plus touchée.

La progression du moustique tigre en Occitanie augmente chaque année le risque de transmission du virus de la dengue. Selon Santé Publique France, La région Occitanie est la plus touchée en 2022.

2022 année "Exceptionnelle"

Difficile de profiter de son jardin à partir d'une certaine heure. Depuis quelques années, la présence du moustique tigre est en forte progression dans notre région et avec lui, les risques de contracter les virus de la dengue, le Zika ou le Chikungunya.

Si jusqu'à présent Santé Publique France recensait essentiellement des cas importés des pays tropicaux, les épisodes de transmission autochtone se sont multipliés en 2022."Une année exceptionnelle" selon les scientifiques chargés du suivi, avec pas moins de 5 épisodes. Ces augmentations s’inscrivent dans un contexte où le nombre de cas importés de dengue était plus faible que les années précédentes. 

La dengue : un risque pour tous 

Un cas autochtone signifie une transmission "locale" du virus. En clair un moustique pique une personne infectée dans votre voisinage et vient ensuite vous piquer et donc vous transmettre la maladie. 

Entre le 1er et le 30 novembre, 12 cas autochtones de dengue ont été signalés en Occitanie, Un dans les Pyrénées-Orientales, 4 dans le Tarn, Un dans le Tarn-et-Garonne et 6 en Haute-Garonne. Pour 8 de ces 12 transmissions du virus, le cas primaire a pu être identifié. Il provenait de la Réunion et de la République Démocratique du Congo. 

Pour les malades, il s'agissait d'hommes et de femmes d'un âge moyen de 55 ans Tous les cas étaient symptomatiques, avec de la fièvre (98,5%), une forte fatigue (78,8%)  ou des violents maux de tête (75,8%). Deux personnes ont dû être hospitalisées mais aucune forme sévère ou décès n’a été signalés.

L'impact du réchauffement climatique

Le nombre de cas autochtones de dengue recensés pour la seule année 2022 est supérieur au
nombre total de cas identifiés sur l’ensemble de la période 2010-2021. La transmission a également été plus précoce avec deux cas présentant des signes cliniques dès le mois de juin. Les conditions environnementales ont un impact majeur sur la transmission du virus. Le printemps et l’été ont été particulièrement chauds en 2022 , favorisant l’activité du moustique Tigre et l’efficacité de la transmission des virus. 

Les mesures de contrôle mises en place lors de l’identification de cas ont permis jusqu’à présent de limiter la taille des transmissions autochtones mais il est urgent de sensibiliser la population  à l’importance des gestes de prévention et à la lutte contre les foyers de larves. Enfin il est conseillé de consulter un professionnel de santé en cas de syndrome pseudo-grippal.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité