Moustique tigre : quand la sécheresse permet de faire diminuer de 20% chaque année l'invasion de ces nuisibles en ville

La sécheresse aura-t-elle raison des moustiques tigres qui empoisonnent nos étés ? Alors qu'ils sont déjà de retour dès le mois de mars en Occitanie, en Espagne ils sont en régression. La ville de Barcelone enregistre une baisse de 20% chaque année en raison du manque d'eau.

La sécheresse pourrait avoir au moins une conséquence positive face à l'invasion des moustiques tigres. En Espagne, la ville de Barcelone enregistre une baisse de 20% chaque année. La faute au manque d'eau. 

Moins de moustiques

C'est une bonne nouvelle qu'annonce dans son dernier rapport l’Agence de santé publique de Barcelone l'ASPB : "L’invasion du moustique tigre dans la capitale Catalane a tendance à diminuer de 20 % chaque année en raison de la sécheresse"

Un rapport très optimiste avant l'été. Le moustique tigre aurait tendance à déserter les rues de Barcelone alors que la sécheresse s’installe durablement dans toute la Catalogne. Pour l'ASPB, "le manque d’eau empêche les moustiques tigres de se développer puisqu’il a moins d’espace pour se reproduire sur la voie publique". 

Pas d'eau, pas de prolifération

À Barcelone, la sécheresse persistante depuis plusieurs années a obligé les autorités à prendre des mesures pour préserver la ressource en eau. La municipalité a notamment fermé les fontaines de la ville et réduit sérieusement l’irrigation. Pas de quoi plaire aux moustiques tigres. 

Car pour se développer et survivre, le moustique tigre a besoin de chaleur et surtout de beaucoup d’eau. Des besoins qui ne sont pas satisfaits depuis au moins deux ans à Barcelone. Malgré des températures élevées, le manque d’eau a rendu difficile la reproduction des larves intra-muros. 

Agir à temps face aux moustiques

"Ce phénomène très marqué en ville mais on ne le retrouve pas dans les zones résidentielles", précise le rapport de l'ASPB. En périphérie de la ville, les récupérateurs des eaux de pluie et les jardins sont encore des gîtes favorables à la prolifération des moustiques.

En Occitanie, l'alerte aux moustiques tigres a déjà été lancée. "C'est même le moment d'agir", confirme l'entomologiste médical Guillaume Lacour sur son compte X. "Car les premières larves ont été détectées à la mi-mars". Il faut donc vider tous les potentiels gîtes larvaires sur nos terrasses et dans nos jardins.

En espérant donner un coup d'arrêt à ces nuisibles pour l'été 2024. Et qui sait, un jour, voir diminuer leur invasion comme à Barcelone. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité