• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nino Ferrer : exposition inédite à la Médiathèque de Toulouse, quinze ans après sa disparition

Nino Agostino Arturo Maria Ferrari dit Nino Ferrer. / © AFP
Nino Agostino Arturo Maria Ferrari dit Nino Ferrer. / © AFP

La Médiathèque de Toulouse présente du 15 novembre 2013 au 16 février 2014 une exposition inédite sur Nino Ferrer, quinze ans après sa disparition. L'auteur de Mirza et du Sud aurait aujourd'hui 79 ans. Il avait choisi de fuir la scène parisienne pour s'installer dans le Lot, à Montcuq. 

Par Marie Martin

"Il était une fois l'homme..." : ainsi la Médiathèque José Cabanis de Toulouse a-t-elle intitulé cette exposition inédite qu'elle consacre à l'auteur-compositeur-interprète Nino Ferrer. Un hommage au père de "Mirza" et des "Cornichons", disparu il y a quinze ans à Montcuq, dans le Lot, où il vivait depuis 1976.
Conçue directement avec et par la famille de Nino Agostino Arturo Maria Ferrari (dit Nino Ferrer), cette exposition retrace, à travers des objets et oeuvres encore jamais exposés, la vie d'un homme, et pas seulement celle du musicien. Elle réunit un nombre important de documents qui illustrent les différentes étapes de sa vie : son enfance d’immigré italien, les succès parisiens, puis les derniers albums, le Lot et la peinture.


Qui était Nino Ferrer ?

Né le 15 août 1934 à Gênes, en Italie, Nino Ferrer passe d'abord son enfance en Nouvelle-Calédonie, puis la période de la guerre en Italie.
Arrivé à Paris en 1947, il y réside jusqu'à 1977, puis s'installe dans le Quercy jusqu'à sa mort. Titulaire d'une licence ès lettres axée sur l'ethnologie, l'histoire des religions, et la préhistoire, Nino Ferrer fait partie pendant deux ans du groupe théâtral universitaire de la Sorbonne, " Les Théophiliens ".
Il commence à dessiner à l'âge de quinze ans, époque à laquelle il découvre le jazz et devient musicien. Il est notamment bassiste avec Richard Bennett, puis accompagnateur de Bill Coleman et de Nancy Halloway.
Après avoir chanté quelque temps dans des cabarets rive gauche, avec son propre répertoire, il monte son premier groupe de rythm'n blues et finit par enregistrer son premier disque en 1963.
Il mène une carrière internationale de 1965 à 1970, avant de se rebeller contre le show-business. Il choisit alors de ne plus travailler qu'en France et devient son propre producteur.

Nino ferrer le sud


Ses succès

Ils sont nombreux, chacun d'entre nous les a entendus, fredonnés, aimés : Mirza, Le Téléfon, Les cornichons, Le Sud, Alexandre... Elles ont fait son succès, sa notoriété mais l'ont parfois enfermé dans cette image de chanteur "rigolo" à laquelle il a tenté d'échapper, regrettant toujours que le public ne retienne que celles-là...

L'autre Nino Ferrer

C'est celui qui se rebelle contre le système et fuit le show-business... Celui qui élève des chevaux dans le Quercy. Celui aussi qui dessine, qui peint. Quelques-uns de ses oeuvres seront d'ailleurs exposées à Toulouse. 
Ses proches le décrivent souvent comme ultra-sensible et excessif. 
A presque 64 ans, quelques mois après la mort de sa mère, Nino Ferrer se tire une balle dans le cœur près de sa maison lotoise.


Voir ici le reportage sur l'exposition de Stéphanie Bousquet et Thierry Villéger de France 3 Midi-Pyrénées : 

Exposition Nino Ferrer




France 3 Midi-Pyrénées présentera son journal du soir en direct de la médiathèque José Cabanis à Toulouse, le mardi 19 novembre 2013.

Quant à savoir si moi j'ai tort ou raison, je vous le dirai dans deux ou trois cents ans. En attendant ce moment, vive l'Amour et à bas la musique molle.

Tout savoir sur l'exposition "Nino Ferrer, il était une fois l'homme"

La Bibliothèque de Toulouse propose une rétrospective sur Nino Ferrer sous différentes formes et jusqu’en février 2014. Ateliers, projections, rencontres, concerts accompagnent l’exposition Nino Ferrer, il était une fois l’homme. Vous trouverez ci-dessous le détail de ces animations, qui ont lieu dans le cadre de la thématique annuelle de la Bibliothèque de Toulouse : 2013 en musique.

EXPOSITION PRINCIPALE
Nino Ferrer, il était une fois l’homme
Du 15 novembre au 16 février
Médiathèque José Cabanis, salle d’exposition (rez-de-jardin), atrium (escalier) et coursives des étages

Exposition inédite construite avec la famille de Nino Ferrer.
Nino Ferrer, il était une fois l’homme, c’est avant tout l’histoire d’un artiste, d’un père, d’un homme.
À travers cette exposition, le public est invité à découvrir des documents inédits, manuscrits, objets de curiosités, tableaux, affiches, costumes de scènes, des guitares, exceptionnellement confiés par la famille et les proches du chanteur. Vous pourrez également (re)découvrir  des archives audiovisuelles et radiophoniques, des photographies de l’artiste, qui illustrent les différentes étapes de sa vie : son enfance d’immigré italien, les succès parisiens, puis les derniers albums, le Lot et la peinture.
En partenariat avec la délégation Ina Midi-Pyrénées.

Vernissage le jeudi 14 novembre à partir de 18h.
Inauguration suivie du concert Univers Nino avec la participation de Denis Colin et Ornette
http://www.universnino.fr

PROJECTION EN CONTINU
Du 15 novembre au 16 février - Médiathèque José Cabanis
Du 15 novembre au 12 janvier - Médiathèque Grand M
Du 15 novembre au 21 décembre - Médiathèque Saint-Cyprien

Un montage d’archives  familiales et d’archives de la télévision française depuis 1962 issues des collections de l’INA. Sélection d’archives et montage réalisés par Arthur Ferrari.

EXPOSITION
Z’avez pas vu Nino ?

Du 2 novembre au 18 décembre
Médiathèque Saint-Cyprien

Du 2 janvier au 16 février
Médiathèque José Cabanis (pôle Musique, 3e étage)

24 photos de tournage inédites du fonds photographique de l’Ina, témoignent de l’immense succès, dès 1965, de l’artiste.

PROJECTIONS
On dirait Nino Ferrer
Cycle Paroles et musiques (dans le cadre des mardis de l’Ina)
« On dirait Nino Ferrer »
Mardi 19 novembre à 18h30
Médiathèque José Cabanis – grand auditorium (rez-de-jardin)
Réalisation : Caterina Profili | Producteurs : Ina
Peintre, musicien, personnage bien singulier aux multiples facettes, Nino Ferrer a eu plusieurs vies : des tubes qui l’ont rendu célèbre, une période sombre mais féconde sur le plan artistique, une vie cachée - de son propre fait - en rupture avec le show-biz.

Ce documentaire alterne témoignages des proches collaborateurs et des intimes de l’artiste, riches séquences d’archives nationales et internationales (TSR, TSI, RAI…), et documents rares (films familiaux).
En partenariat avec la délégation Ina Midi-Pyrénées.

ATELIERS
Écriture de chansons avec Valérian Renault
Samedi 23 novembre de 10h à 13h puis de 14h à 16h30
Médiathèque Saint-Cyprien
Amateurs de Chanson Française et de Poésie : vous y serez très bien lotis !
Inscription au 05 62 27 63 30

Écriture de chansons avec Éric Lareine
Rendons hommage à Nino Ferrer
Mercredis 4 et 18 décembre de 15h à 17h, samedi 21 décembre de 14h à 18h
Médiathèque Grand M
Imaginons ensemble l’album Nino chante Noël.
Inscription au 05 81 91 79 40

Éric Lareine, de son vrai nom Éric Bachet, est un chanteur et homme de spectacle français inclassable, né près de Charleville le 13 août 1954. Il réside à Toulouse depuis une vingtaine d'années.
https://www.facebook.com/ericlareineofficiel

RENCONTRE avec Fred Bernard
Samedi 18 janvier à 17h
Médiathèque José Cabanis – grand auditorium (rez-de-jardin)
Fred Bernard avait une vingtaine d'années et venait d’entrer aux Beaux-Arts lorsqu’il a rencontré Nino Ferrer, après lui avoir écrit une lettre avec sa bande d'amis. Ils ont tous débarqué dans le Lot à moto, suite à l'invitation lancée par Nino. Très vite, ils se sont trouvé des passions communes et des liens forts ont commencé à les unir au fil des années. Fred Bernard est auteur et illustrateur de nombreux livres jeunesse et de bandes dessinées (Albin Michel, Casterman, Delcourt, Glénat…).

CONCERT d'Arthur Ferrari
Dimanche 2 février à 16h
Médiathèque José Cabanis – grand auditorium (rez-de-jardin)
Arthur Ferrari et ses musiciens nous font découvrir un univers dandy et décalé à la croisée des chemins du jazz, de la chanson française et de la pop parfois rock.Dans le cadre du festival Détours de chants !
Arthur Ferrari : guitare, chant, Étienne Choquet : guitare, choeurs, Gwenaël Ladeux : basse, choeurs, Ghislain Rivera : batterie
www.arthurferrari.com

PROJECTION - RENCONTRE
Nino, une adolescence imaginaire de Nino Ferrer
Samedi 15 février à 17h
Médiathèque José Cabanis – grand auditorium (rez-de-jardin)
Rencontre avec le réalisateur, Thomas Bardinet.
Nino a 16 ans, les vacances commencent et son coeur balance entre Natacha, une très belle fille, comédienne au théâtre comme dans la vie, et la délicieuse Nathalie qu’il connaît depuis toujours. Celle-ci refuse que « l’homme de sa vie » s’éloigne d’elle aussi inexorablement que son enfance…

Nino une adolescence imaginaire de Nino Ferrer

CONCERT
Nino et nous
Dimanche 16 février à 16h
Médiathèque José Cabanis – grand auditorium (rez-de-jardin)
Avec la participation de Zedrine, Alima Hamel et Nicolas Scharff.
http://zedrine.wordpress.com/
http://www.bettybook-production.com/artiste.php?id=23

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus