Nombreuses réactions après le décès accidentel de Christophe Cazaux

Après le décès en montagne lundi de Christophe Cazaux, directeur de la fondation Toulouse Cancer Santé, nombreuses sont les personnalités régionales à avoir exprimé leur chagrin et leur tristesse.

Christophe Cazaux
Christophe Cazaux © DR
Après l'accident mortel de montagne qui a coûté la vie à Christophe Cazaux, les réactions se multiplient.

Pour le président de l'université Toulouse III Paul Sabatier, Bertrand Monthubert, " c'est une très grande perte pour sa famille et ses proches, mais aussi pour notre université, pour la science, et pour tous ceux qui se battent au quotidien contre le cancer".

Pour l'ancien maire de Toulouse, Pierre Cohen, dont il fut le conseiller scientifique, "il laissera un grand vide".

Christophe Borgel, député socialiste, déplore " la perte d'un ami et d'un camarade d'engagement politique".

De son côté, le Président de la Fondation Toulouse cancer santé, Philippe Douste-Blazy, estime que la fondation (que dirigeait Christophe cazaux) doit énormément à son directeur qui lui insufflait dynamisme, générosité et enthousiasme.

La secrétaire d'Etat, Carole Delga précise que Christophe Cazaux était "l'un de ces hommes qui laissent une oeuvre derrière eux".

Enfin pour Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, "c'est une grande perte pour la communauté scientifique toulousaine dont il était une des éminentes figures".

Rappel des faits
Au cours d'une partie de pêche, Christophe Cazaux a fait une chute lundi de 70 m en voulant contourner les cascades du torrent du Cortal-Rousseau près de Porte-Puymaurens dans les Pyrénées Orientales. C'est un autre pêcheur qui a découvert le corps.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter