Nouvelle fête clandestine à Mauzac près de Toulouse, 30 étudiants à l'amende

Les gendarmes de Haute-Garonne sont intervenus pour tapage nocture ce mercredi très tôt vers 1h30 du matin à Mauzac en Haute-Garonne. Une trentaine d'étudiants faisaient la fête clandestinement dans une maison louée.

Les gendarmes sont intervenus au milieu de la nuit à la demande des voisins gênés par le bruit.
Les gendarmes sont intervenus au milieu de la nuit à la demande des voisins gênés par le bruit. © Stéphane Lartigue/MaxPPP

Les gendarmes de Haute-Garonne ont interrompu une fête clandestine cette nuit, vers 1h30 du matin à Mauzac, près de Noé en Haute-Garonne.

Maison à la campagne, excentrée, réservée via une plate-forme de location de résidences de vacances sur internet... le scénario rappelle les faits qui se sont déroulés voilà 10 jours au Burgaud.

Cette fois aussi, les gendarmes ont été appelés par des voisins incommodés par le bruit. Ils ont découvert à leur arrivée au lieu-dit Carpentier, une trentaine d'étudiants faisant la fête.

 

 

Tous ont dû s'acquitter d'une amende de 135 euros. L'organisateur de la soirée, la personne qui a pris contact avec le propriétaire pour louer la maison, a été placé en garde à vue.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers covid-19 santé société confinement