Nouvelle garde à vue dans une affaire de corruption pour cet ancien maire d'une commune proche de Toulouse

Il a été mis en examen en octobre dernier pour corruption passive. L'ancien maire de Saint-Jory, Thierry Fourcassier est actuellement en garde à vue, mardi 30 janvier. La justice soupçonne l'ancien élu d'avoir bénéficié de commissions importantes sur de nombreuses transactions immobilières.

Thierry Fourcassier, maire de Saint-Jory jusqu'en octobre 2023, est en garde à vue mardi 30 janvier 2024. Une information dévoilée par nos confrères de 100% radio, et que nous sommes en mesure de confirmer.

Mis en examen pour corruption passive et trafic d'influence passif en septembre 2023, Thierry Fourcassier alors maire (LR) de la commune avait annoncé sa démission quelques jours plus tard. Son premier adjoint, Francis Minuzzo, en charge de l'urbanisme, avait également été mis en examen. 

Thierry Fourcassier est donc aujourd'hui en garde à vue dans les locaux du commissariat de l'embouchure à Toulouse.

Des perquisitions en octobre 2023

Plusieurs perquisitions avaient été menées en octobre 2023, au domicile de l'ancien maire, dans son bureau à la mairie, mais également dans les locaux de plusieurs promoteurs.

Ces perquisitions intervenaient dans une seconde enquête de cette vaste affaire de soupçons de corruption. Elles faisaient suite à la publication de documents sonores par nos collègues de la radio locale 100% dans lesquels Thierry Fourcassier se compromettrait et disait avoir touché personnellement du "cash" lors de certaines transactions avec des apporteurs d'affaires.  

Rappel des faits

Les faits se seraient déroulés entre 2016 et 2018 alors que la commune était lourdement endettée. La Cour régionale des comptes avait d'ailleurs tiré la sonnette d'alarme en février 2017. C'est à ce moment-là que Thierry Fourcassier décide d'arrêter de subventionner les associations pour privilégier le mécénat privé. Les enquêteurs de la police judiciaire de Toulouse, suspecteraient le maire d'avoir effectué plusieurs montages financiers illégaux.

Une affaire révélée par un des adjoints au maire

C'est Thierry Brugère, adjoint à la sécurité de Thierry Fourcassier au moment des faits, qui va jouer le rôle de "lanceur d'alerte" en révélant ce qu'il appelle "le système Fourcassier". Il a enquété pendant de longs mois et témoigné auprès de la brigade financière pour dénoncer cette corruption. C'est une fois passé dans l'opposition, qu'iI s'exprimera. Il dit alors avoir été témoin d'irrégularités et d'une gestion catastrophique de la commune. Thierry Brugère affirme aussi avoir été victime d'une "cabale politique" orchestrée par Thierry Fourcassier.