Obsèques de Louis Lareng : “ il n'a pas fait que marquer les esprits, il a marqué nos vies ”

"Tous ceux qui l'ont croisé un jour, ont une anecdote à raconter", a confié un proche. / © E. Watt
"Tous ceux qui l'ont croisé un jour, ont une anecdote à raconter", a confié un proche. / © E. Watt

En la Cathédrale Saint-Etienne, les grands pontes de la médecine et les représentants de la ville de Toulouse ont rendus hommage à Louis Lareng. L'ambiance est chaleureuse à l'image du fondateur du SAMU d'après les hommes et les femmes dans l'assemblée venus lui rendre hommage.

Par Yael Benamou

Sur le parvis de la cathédrale Saint-Etienne, les chants religieux résonnent.
Vers 11h30, la cérémonie d’hommage touche presque à sa fin.
Le cercueil est sorti de la cathédrale Saint-Etienne, en traversant une haie d'honneur composée de militaires et de membres de la protection civile.
Le cercueil est sorti de la cathédrale Saint-Etienne, en traversant une haie d'honneur composée de militaires et de membres de la protection civile.

Près de la haie d’honneur, formée d’un côté par des militaires, de l’autre par des membres de la protection civile, se trouve une jeune femme de 26 ans.
Argana Bessier attend que le cercueil sorte de la cathédrale pour un dernier adieu.
Lorsqu'on lui demande si elle connaissait le professeur Louis Lareng, ses yeux se remplissent de larmes.

 Elle a 16 ans quand elle rencontre le fondateur du SAMU, à l’association Protection Civile, association créée par Louis Lareng. 

Quand les portes ne s’ouvraient pas facilement pour moi, lui, a cru en mes capacités.
A la protection civile, il m’a confiée des missions humanitaires. Il m’a donné des coups de pouces pour trouver des stages, du travail. 

Aujourd’hui, la jeune femme ne travaille plus au sein de la protection civile. Elle ne l’avait pas vu depuis un moment, mais elle souhaitait par sa présence témoigner de sa reconnaissance.


C’est une page qui se tourne. Je crois suffisamment en l’humanité qu’il nous a transmise à tous pour que nous continuions sans lui. On dit que les parents éduquent leurs enfants pour apprendre à vivre sans eux, c’est ce qu’il a fait, conclut Argana Bessier en pleurs.

© Y.B
© Y.B
Toujours devant l’entrée de la cathédrale, Christelle Robert, son enfant dans les bras écrit quelques mots dans l’un des livres d’or de condoléances. Elle aussi fond en larmes sitôt évoqué son lien avec Louis Lareng.

On a travaillé 10 ans ensemble à la protection civile. Il me disait souvent que c’était sa passion de travailler. Il répétait : « Le travail me fait vivre, et sans le travail… C’était un grand homme, très humble et une partie de nous part avec lui aujourd’hui.

« C’était un visionnaire, un acharné de travail »

Peu avant midi, le cercueil est sorti de l’église, accompagné de ses décorations. Dans l’assistance, beaucoup ignoraient ses titres de grand officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du mérite ou bien commandeur des palmes académiques. Sur un second coussin, une médaille récompense aussi son engagement pour la télémédecine.
Louis Lareng a reçu une médaille de l'Académie francophone de Télémédecine et eSanté pour son engagement dans le domaine. / © Y.B
Louis Lareng a reçu une médaille de l'Académie francophone de Télémédecine et eSanté pour son engagement dans le domaine. / © Y.B

Il y a une dizaine d’années, Maryse Guillaume, alors chargée de mission télésanté à la Fédération Nationale des Infirmiers, le rencontre à plusieurs reprises.
L’infirmière libérale se rappelle de son accent rocailleux et de sa présence aux réunions. 

C’était un visionnaire. Il me disait : « il faut exporter notre modèle à l’international. » Son seul souhait était d’améliorer l’accès des données personnelles pour venir le plus vite en aide aux patients. Tout ce qu’il a fait a toujours été dans l’intérêt des patients.
 

Michel Humenry, un de ses voisins qui habite à 5 kilomètres du village d’origine de Louis Lareng dans les Hautes-Pyrénées a aussi fait le déplacement. Il a senti le besoin d'être là :

Un grand personnage, généreux avec beaucoup de caractère. C’était un Pyrénéen solide 

C’est là-bas, au cimetière d'Ayzac-Ost que son inhumation aura lieu dans l'intimité

Pour visionner notre reportage sur la cérémonie d’hommage à Louis Lareng, cliquer en-dessous :
Reportage Hommage L Lareng

Sur le même sujet

Les + Lus