Les paris sportifs en ligne atteignent un niveau record grâce au confinement et à la crise du Covid

Le marché des jeux en ligne a augmenté son chiffre d’affaires de plus de 25% au troisième trimestre 2020. 37% de joueurs en plus ont misé sur des paris en ligne. Hervé Schlosser, président d'une société de paris sportifs en ligne basée à Labège (Haute-Garonne) nous éclaire.

Le marché des jeux en ligne a enregistré une croissance de chiffre d'affaires de plus de 25% au troisième trimestre.
Le marché des jeux en ligne a enregistré une croissance de chiffre d'affaires de plus de 25% au troisième trimestre. © J-F. Frey / MaxPPP

L'arrêt des compétitions sportives a été au deuxième trimestre 2020 un véritable coup dur pour le marché des jeux en ligne, avec une importante baisse d'activité. Au troisième trimestre, revirement de situation. Le chiffre d'affaire du secteur connait un impressionnant rebond : + 25% en comparaison des semaines précédentes et +17% par rapport à la même période en 2019.

Parallèlement, le nombre de joueurs explose avec une hausse de 29% atteignant ainsi la barre des 2,7 Millions de joueurs. 

Des chiffres qui ont de quoi réjouir la société France Pari spécialisée dans les paris sportifs. Basée à Labège (Haute-Garonne), près de Toulouse, l'entreprise fournit "clés en main" des sites de paris sportif à des opérateurs comme Betclic, Winamax ou le PMU.

Nous avons une vingtaine de clients dans le monde. Nous leur fournissons une licence de notre logiciel informatique et en même temps une prestation de service pour tous les paris et les cotes qui sont sur le site.

Hervé Schlosser, président de la société France Pari

En croissance malgré la crise sanitaire

Cette année, le chiffre d'affaires de la société va représenter 15 millions d’euros, malgré la baisse d'activité des deux premiers trimestres de l'année 2020. "Nous aurons une croissance sur l’ensemble de l’année ce qui es déjà pas mal. Nous devrions être en croissance entre 5 et 10% par rapport à l’année dernière" précise le chef d'entreprise.

La société prend un pourcentage du chiffre d’affaires de nos clients, donc plus il y a d’activités et plus nous avons de revenus. C’est évidemment quelque chose que l’on suit de très près.

Hervé Schlosser, président de la société France Pari

49% de mises de paris en plus

Sur le troisième trimestre 2020, il y a eu une hausse de 37% du nombre de joueurs sur internet et +49% de mises de paris sportifs. Selon Hervé Schlosser, "il y a deux éléments qui ont joué, à cause ou grâce au confinement, les gens ont fait de plus en plus leurs achats en ligne"

Il y a dix ans, il y avait deux tiers des paris sportifs qui étaient fait dans des points de ventes de la Française des jeux et un tiers qui se faisait via les sites internets. Avant le confinement, les points de vente représentaient 40% et les sites en lignes 60%. Avec le confinement nous sommes passés à peu près à 70% de paris sur internet. Cela accélère donc la digitalisation des paris sportifs.

Hervé Schlosser, président de la société France Pari

Vous pouvez parier et faire des combinaisons pour gagner plus.
Vous pouvez parier et faire des combinaisons pour gagner plus. © Capture d'écran / Twitter

 

Par ailleurs, avec les changements du calendrier sportif, il y a eu plus d’actualités au cours de cet été qu'en temps normal. La Ligue des champions a eu lieu cet été comme la NBA et Roland Garros. Hors dans les paris sportifs, il y a 90 % des paris qui se concentrent sur trois sports, le foot, le tennis et le basket : 60% sur le foot, 20% sur le tennis et 10% sur le basket (NBA).

Hervé Schlosser, président de la société France Pari

Selon l'Autorité nationale des jeux(ANJ), majoritairement, les paris sportifs s’adressent à une population de jeunes adultes. 70% des parieurs ont entre 18 et 34 ans. En comparaison, dans le domaine du poker, les jeunes représentent 60% des parieurs contre 27% pour les paris hippiques.

Au total, sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires global du marché des jeux en ligne a atteint 1,2 milliard d’euros, soit une progression de plus de 11% par rapport à 2019.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux sorties et loisirs hippisme sport covid-19 santé société confinement économie économie numérique